Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 24.04.2012 08h57
La Chine peut encore être en pointe dans le secteur des voitures vertes

Malgré les faibles ventes de véhicules électriques en Chine, elle peut encore devenir un leader mondial dans l'industrie du véhicule électrique si les décideurs et les fabricants réorientent leurs activités de véhicules électriques à batterie purs vers une perspective à moyen terme en se concentrant davantage sur le secteur des véhicules électriques hybrides rechargeables, selon le cabinet de conseil McKinsey & Co.

Ces prédictions de la société américaine ont été énoncées dans son rapport intitulé « Renouvellement des aspirations de la Chine dans le domaine des véhicules électriques », publié vendredi, qui s'est appuyé sur des entretiens avec plus de trente décideurs, leaders d'industrie et experts.

« Malgré les défis et les revers initiaux, les véhicules électriques ont de l'avenir en Chine, en tant que meilleure solution pour résoudre les défis auxquels fait face la Chine en matière énergétique et de pollution », a déclaré Axel Krieger, associé au bureau de McKinsey à Beijing et Directeur du Pôle Auto Chine de McKinsey. « En outre, comme il n'y a pas de raccourci vers les véhicules électriques à batterie, les véhicules hybrides rechargeables peuvent être la passerelle adéquate vers l'objectif à long terme du décollage des véhicules électriques purs ».

Selon lui, en produisant des véhicules électriques rechargeables, les constructeurs automobiles chinois auront une meilleure chance de relancer les ventes de véhicules électriques.

McKinsey estime que les véhicules électriques rechargeables équipés de batteries de 15 kilowatts-heure deviendront compétitif en matière de prix avec les véhicules à moteur à combustion interne en Chine d'ici 2017. Des véhicules rechargeables avec des batteries plus petites, de 10 kWh, pourraient même avoir un coût similaire à celui des véhicules à moteur à combustion dès 2014.

La Chine risque maintenant de se trouver en deçà de ses aspirations dans le domaine des véhicules électriques, avec 6 000 véhicules électriques, et pas plus de 10 modèles, fabriqués en 2011, soit seulement 0,03 % de la production totale de l'année, bien en deçà de sa capacité industrielle de 500 000 unités, prévue pour entrer en service en 2015, selon le rapport. Le chiffre de 16 000 bornes de chargement construites en 2011 a également été beaucoup plus faible que les objectifs de l'industrie, qui étaient de 400 000 unités d'ici à 2015.

Les recherches de McKinsey laissent également entendre que les flottes de transports en commun, comme les parcs d'autobus, sont susceptibles d'être dans la première vague de ceux qui vont adopter les véhicules électriques en Chine, plutôt que les consommateurs. McKinsey estime que la flotte totale d'autobus électriques pourrait atteindre 100 000 unités d'ici 2016.

« La Chine a encore de très bonnes chances de réaliser son aspiration à devenir un leader mondial dans le domaine des véhicules électriques. Pour atteindre cet objectif, il faudra que les parties prenantes de l'industrie des véhicules électriques calibrent à la fois leurs attentes et leurs actions », selon Axel Krieger.

« Le gouvernement chinois, les constructeurs automobiles, équipementiers et fournisseurs d'infrastructures chinois doivent collaborer plus étroitement dans l'élaboration d'une nouvelle stratégie », a-t-il ajouté.

Larry Wang, Directeur du bureau de McKinsey à Shanghai, a ajouté que « la Chine a une occasion unique de tirer parti de sa taille énorme pour développer une solution de véhicules électriques qui pourrait réussir non seulement chez elle, mais qui pourrait aussi conquérir les marchés mondiaux. Les acteurs de l'industrie doivent adopter une approche très différente de celle qu'ils ont eu jusqu'à ce jour ».

Le Conseil des Affaires de l'Etat a adopté mercredi un plan de développement industriel des économies d'énergie et des véhicules à énergies nouvelles, tant attendu, disant que les véhicules électriques purs et les véhicules hybrides rechargeables seront l'orientation stratégique pour que la Chine puisse répondre aux défis en matière d'énergie et d'environnement auxquels elles fait face.

La Chine a également fixé un objectif de production et de ventes cumulées de 500 000 unités de véhicules électriques purs et de véhicules rechargeables d'ici à 2015, et de plus de 5 millions d'unités en 2020, par le biais de subventions, et d'accélération de la mise en place d'installations de chargement pour les véhicules électriques.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme