Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 28.05.2012 08h46
Chine : 74 villes ont été exhortées à publier des relevés quotidiens sur les PM2,5

Le ministère chinois de la Protection de l'environnement a exhorté 74 villes à adopter des critères de surveillance de la qualité de l'air plus complets et à publier des rapports quotidiens sur les PM2,5, de dangereux polluants atmosphériques, d'ici la fin de l'année.

Les villes de la région Beijing-Tianjin-Hebei et des deltas du fleuve Yangtsé et de la rivière des Perles, ainsi que la municipalité de Chongqing et l'ensemble des capitales provinciales, devront mettre en place une surveillance des PM2,5 à partir du mois d'octobre prochain et rendre les résultats publics d'ici la fin de l'année, selon une annonce publiée par le ministère sur son site internet.

A l'heure actuelle, la Chine utilise une classification de la qualité de l'air en cinq niveaux. Le niveau 1 représente la meilleure qualité, et le niveau 5 la plus mauvaise.

Ces nouveaux critères comprendront la surveillance de davantage de polluants, dont l'ozone, l'oxyde de carbone et les PM2,5.

Les PM2,5 désignent les particules fines dont le diamètre est égal ou inférieur à 2,5 micromètres. Ces particules sont considérées comme plus dangereuses que celles ayant un diamètre supérieur, car elles peuvent pénétrer plus profondément dans les poumons.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »