Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 28.05.2012 08h46
Succès du projet anti-désertification dans le nord de la Chine

Le projet anti-désertification mis en oeuvre depuis une dizaine d'années a permis d'obtenir de meilleurs résultats dans la prévention des tempêtes de sable et de poussière à Beijing et dans la ville voisine de Tianjin, selon les participants à un atelier de travail sur la désertification et la dégradation des sols organisé en Mongolie intérieure.

Environ 178 000 personnes habitant dans les prairies et forêts près de Beijing et Tianjin ont été relogées dans le cadre des efforts anti-désertification des autorités, et plus de 100 millions de mus (6,7 millions d'hectares) de terres ont été reboisées dans la région au cours des douze dernières années, a-t-on appris de cet atelier de trois jours.

Le gouvernement central a commencé à contrôler les sources de sable et de poussière en juin 2000 pour prévenir les tempêtes de sable et le temps poussiéreux dans le nord du pays.

Les données issues de huit stations de surveillance des tempêtes de sable et de 22 stations météorologiques montrent que 86% des stations ont enregistré une baisse des niveaux de sable et de poussière depuis le lancement du projet.

Bai Jianhua, chef du bureau de contrôle et de prévention du sable relevant du Bureau national des forêts, a indiqué que le projet avait amélioré l'écologie du nord de la Chine, réduit la fréquence des tempêtes de sable et augmenté la superficie des prairies et des forêts.

"Le projet a non seulement amélioré l'environnement autour de Beijing et de Tianjin, mais a également permis d'ajuster les structures industrielles dans les zones rurales", a-t-il estimé.

Il a cependant fait remarquer qu'il restait des défis à relever en termes de prévention de la désertification, car le projet nécessite d'importants d'investissements et de nouvelles politiques pour développer les industries concernées.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Beijing et Manille peuvent trouver une solution à leurs différends
Relations France-Chine : le changement c'est (vraiment) maintenant ?
Le protectionnisme est « myope »