Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>EnvironnementMise à jour 29.06.2012 12h43
Chine : les législateurs appellent à une meilleure législation sur la qualité de l'eau potable

Les législateurs chinois ont appelé au renforcement de la législation pour assurer la qualité de l'eau potable et pour la création d'un mécanisme d'indemnisation des zones fermant des installations industrielles dans le but de réduire la pollution de l'eau et qui souffrent en conséquence de pertes économiques.

Les membres du Comité permanent de l'Assemblée populaire nationale (APN) ont révisé jeudi un rapport sur la sécurité de l'eau potable soumis par le Conseil des Affaires d'Etat (gouvernement central).

Wang Qingxi, vice-président de la Commission de la Protection de l'Environnement et des Ressources, a indiqué que le développement accéléré de l'industrie chimique lourde le long des principaux fleuves de Chine était la cause principale de la détérioration de la qualité de l'eau.

Selon des enquêtes effectuées par le gouvernement en 2007 et 2011, environ 14% des eaux de source chinoises et 11,4% de l'eau fournie dans villes étaient impropres à la consommation.

D'après Jin Shuoren, membre du Comité permanent de l'APN, l'une des autres grandes raisons de la dégradation de la qualité de l'eau potable en Chine est que les habitants et entreprises à proximité de sources d'eau sont réticents à protéger l'environnement car ils craignent de voir leurs revenus baisser s'ils s'y soumettent.

Il propose donc d'introduire un mécanisme d'indemnisation écologique pour ces habitants et entreprises.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire