Flash :

Mère-Nature, la seule véritable super-puissance mondiale Mère-Nature, la seule véritable super-puissance mondiale Les micro-blogs, des outils efficaces d'information du public par le Gouvernement Une ville pittoresque en Chine devenue la maison de plusieurs étrangers Beijing en tête du palmarès des embouteillages L'entraîneur en chef pour le programme spatial habité de Chine fait part des derniers développements Sandy et le changement climatique Découverte des poils d'un « yéti » en Sibérie Premiers découverte étonnante de Curiosity : le sol de Mars est semblable au basalte d'Hawaii ! Un show Tv italien qui cartonne nous fait découvrir un autre Ronaldo Les médias étrangers passent en revue les progrès faits la Chine ces dix dernières années Un crocodile attaque un zèbre Kenya : objets artisanaux en pierre de Kisii La Bulgarie va organiser un référendum sur la construction de nouvelles centrales nucléaires Obama promet une aide immédiate aux sinistrés de l'ouragan Sandy L'Iran nie mener des cyber-attaques contre l'Occident Le PM britannique perd le vote parlementaire sur le budget de l'UE En images: le centre de presse du 18e Congrès national du PCC Plus de la moitié des Américains prévoient une réélection du président Obama (sondage) La Chine cherchera à renforcer la coopération lors du Dialogue Asie-Europe

Beijing  Ensoleillé  15℃~3℃  City Forecast
Français>>Environnement

Mère-Nature, la seule véritable super-puissance mondiale

( le Quotidien du Peuple en ligne )

01.11.2012 à 17h01

Ces derniers jours, tous les sujets qui nous préoccupent avec raison, la crise économique, les tensions internationales sont tous soudainement passés au second plan, laissant la vedette –au vrai une bien tragique vedette- à un phénomène naturel, l'ouragan Sandy.

Le fait que cette tempête gigantesque –il se dit qu'elle était au moins aussi grande que l'Europe occidentale !- qui comme toujours porte un joli prénom féminin ait touché la première puissance du monde, les Etats-Unis, n'est bien sûr pas étranger à ce fait, quoiqu'il ne faille pas oublier qu'avant d'arriver sur les côtes américaines, elle a aussi balayé une partie des Caraïbes, y faisant de nombreuses victimes. Certes, lors de ce genre de tragédie, il n'y a pas lieu de faire le tri entre la nationalité des victimes, et en ce sens la vie d'un Haïtien qui périt dans cette tragédie ne vaut pas moins que celle d'un New-yorkais ; tous sont des victimes innocentes de la colère de la Nature, mais il n'en reste pas moins évident que lorsque ce genre de drame frappe un pays comme les Etats-Unis, cela attire nettement plus l'attention des médias. Justement parce que les Etats-Unis sont les Etats-Unis, la première puissance mondiale.

Certains disent, et ils n'ont sans doute pas tort, que l'activité de l'homme a sa part de responsabilité dans la gravité croissante de ces catastrophes qui secouent régulièrement notre monde. N'oublions pas non plus que notre terre est de plus en plus peuplée, et souvent dans des zones à risques sismiques ou exposées aux tempêtes et aux raz-de-marée, et que donc, mathématiquement, au-delà de la gravité apparemment croissante de ces phénomènes naturels, c'est aussi cette surpopulation dans des endroits sensibles qui fait que les dégâts matériels et humains sont de plus en plus importants. En ce sens, personne n'a oublié le terrible séisme de Wenchuan en Chine ou la catastrophe de Fukushima au Japon.

Mais au-delà des conséquences tragiques et de la responsabilité de l'homme, il serait aussi peut-être bon de réfléchir sur un autre fait incontestable, que l'ouragan Sandy et les deux tragédies que je viens de mentionner illustrent de manière tragique : quelle que soit la puissance d'un pays, et même s'il a pu être, comme cela a été le cas avec Sandy, averti de l'arrivée de la catastrophe, la Nature reste toujours la plus forte. Et que plus les technologies progressent, plus nous sommes –quel paradoxe !- vulnérables aux caprices de la Nature. C'est ainsi qu'on a vu New-York, orgueil des Etats-Unis et une des villes les plus connues et les plus médiatisées du monde, revenir en l'espace de quelques heures au 19e siècle. Plus d'électricité, de chauffage, de métro, d'internet, de téléphone, et cela pour plusieurs jours. Seules de fragiles bougies ont alors pu prendre le relais pour donner un timide éclairage aux new-yorkais sinistrés. Que la plus grande puissance du monde, que ce pays maître des technologies de l'information et de la communication soit frappé par une tempête –exceptionnellement forte il est vrai- et il se retrouve pour un temps, mais heureusement seulement sur une partie de son territoire, plus de cent ans en arrière. Face à la toute-puissance de Dame Nature, la première puissance du monde n'a rien pu faire, sauf limiter les dégâts, et c'est déjà pas mal. Nul doute que la puissance américaine a été d'une utilité certaine pour éviter pire encore, mais qu'advienne à nouveau à l'avenir ce genre de catastrophes, et il en sera de même.

Face à la puissance de la Nature, il conviendrait donc d'être un peu plus modestes et raisonnables, et comprendre, que l'Homme soit vraiment responsable de l'aggravation des phénomènes climatiques ou non, il n'est rien face à elle. La vraie, la seule super-puissance mondiale, c'est la Nature. Quoi que nous fassions, aussi puissants que nous puissions être, ce sera toujours elle la plus forte. Ne l'oublions pas et tirons-en les leçons qui s'imposent, avant qu'il ne soit trop tard.

News we recommend

PC Air/Thaïlande : le vol des hôtesses transsexuelles suspendu Lalla Salma, la sublime princesse consort du Maroc   "Sex and the City": Bangkok en tête des villes du sexe en Asie
Real Madrid : rien de va plus entre José Mourinho et Iker Casillas   Aigle Azur pourra voler entre Paris et Beijing après la participation de HNA Le vol Adelaide-Dubaï d'Emirates Airlines: c'est exquis!
Taiwan : Gay pride à Taipei « Invincible »? la nouvelle génération d'avions de chasse en Chine Le Royaume-Uni est armé contre les extraterrestres



  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales