Edition du week-end/Plan du site/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 22.07.2009 14h33
Les exercices militaires sino-russes ont commencé mercredi

Les exercices militaires conjoints sino-russes ayant pour nom de code "Mission de Paix 2009" doivent commencer à partir de mercredi le 22 juillet et dureront jusqu'au 26 juillet.

Les consultations stratégiques entre les deux parties doivent aoir lieu le 22 juillet a Khabarovsk, Russie, et les chefs de l'Etat-major général des armées chinoise et russe mèneront des consultations sur les majeurs problèmes d'intérêts commun, inaugureront ces exercices militaires anti-terrorisme, signeront et décréteront l'ordre de bataille.

1 300 personnes de l'armée et de l'aviation de chaque des deux parties participeront à la Mission de Paix 2009.

Bien que le nombre des participants ne soit pas très important, les exercices impliquent plusieurs services de l'armée et plusierus types d'avion. Ils doivent être considérés comme des « manoeuvres militaires conjointes d'une ampleur de bataille», a dit le vice-amiral Zhang Zhaozhong, expert et professeur de l'Université de la Défense nationale de l'Armée populaire de Libération de Chine.

Selon le vice-amiral Zhang, les exercices militaires impliquent principalement l'armée et l'aviation. Les unités de l'armée sont composées d'infanterie, de corps blindés et d'aviation. Des avions de combat « jian 8 » et « Qiang 5 », des hélicoptère de transport, et des chars participeront aux exercices. La partie russe lancera un bataillon de renfort motorisé, une compagnie de parachutistes, un nouveau type de chasseurs et des hélicoptères qui excellent en attaques au sol.

Les unités participantes mèneront conjointement des entraînements dans les principaux domaines de défense : le contrôle militaire des points clé, l'attaque au sol, l'encerclement et l'anéantissement de l'ennemi par des unités mobiles.

Les exercices conjoints sino-russes auront lieu tous les deux ans, a fait savoir le vice-amiral.

Ces exercices anti-terrorisme joueront un rôle de dissuasion contre le terrorisme, le scissionnisme et l'extrémisme et profiteront à la paix et la stabilité de la région, a dit Wang Haiyun, ancien attaché militaire en Russie et expert en stratgégie internationale.

Les forces du terrorisme, du scissionnisme et de l'extrémisme dans les régions d'Asie centrale présentent un caractère transnational et il serait très difficile pour un département d'application de la loi d'un seul pays d'y faire face. Les rôles de dissuasion et de réaction rapide joués par les forces armées dans leurs ripostes contre ces trois forces ne peuvent être remplacés par aucun d'autres départements de force, a-t-il ajouté.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Typhon Morakot: 44 millions de dollars de dons de la partie continentale de Chine à Taiwan
Le 11e Festival des arts de l'Asie a commencé à Ordos
La grandeur d'âme du peuple chinois reflétée à travers les changements de l'Avenue Chang'an
Les chiffres de juillet montrent plus de changements positifs dans l'économie chinoise
Quel est le but des visites en Afrique des dirigeants américains ?