100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 28.01.2010 13h15
Pourquoi la Chine ne possède-t-elle pas de porte-avions ?

Parmi les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l'ONU, excepté la Chine, les quatre autres pays, dont les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne et la France, possèdent chacun ses porte-avions. Alors, pourquoi la Chine n'en a-t-elle pas ?

Tout d'abord, c'est en raison de la limite des forces navales chinoises. Le développement au cours des six décennies passées de l'armée de mer chinoise dans son ensemble a connu trois phases de croissance : de la défense côtière à la défense littorale, puis la navigation dans des eaux jaunes peu profondes de la mer aux les eaux bleus profondes de l'océan et c'est ainsi que notre marine militaire est devenue une importante force garantissant le développement pacifique de la nation chinoise.

Et parallèlement à ces trois phases de développement des forces navales chinoises, il y a eu en Chine trois moments où la construction navale militaire a atteint son paroxysme. Puis, après l'application en Chine de la politique de réforme et d'ouverture sur l'extérieur, l'industrie navale chinoise a adopté le modèle de couplage de la construction militaire et de la construction civile tout en assurant les transferts mutuels de technologies entre l'industrie militaire et l'industrie à usage civil, ce qui a jeté une base solide pour la réalisation d'une marine forte qui se développe vers les eaux bleues et profondes de l'océan. Maintenant, il n'y a plus aucun problème pour la Chine de construire de grands et colossaux bâtiments de guerre de fort tonnage, y compris porte-avions.

Deuxièmement, c'est à cause du niveau militaire, industriel et scientifique de notre pays. La construction de porte-avions représente à un certain degré la puissance globale d'un pays quant à son niveau militaire, industriel, scientifique et technologique. La plupart des puissances navales sont dotées d'énormes possibilités réelles, d'un haut niveau scientifique et technique et d'une puissante base économique, ce qui leur procure toutes sortes d'avantages dans la construction et le développement de porte-avions. Pour ce qui est de la Chine, durant une période relativement longue, son niveau militaire, industriel, scientifique et technique fait qu'elle n'est pas doté de cette capacité et limite sérieusement son développement dans ce domaine.

Troisièmement, c'est la limite de la capacité économique de notre pays. La construction de porte-avions teste la capacité financière et économique d'un pays qui doit investir pour cela des fonds colossaux. En tant que bâtiment de guerre le plus onéreux dans notre monde actuel, pour construire et développer le porte-avions, il faut non seulement tenir compte de ses problèmes de fonctionnement et de service militaires, en plus il faut calculer et envisager la totalité des frais qui doivent être dépensés pour cela afin de savoir si l'on peut les supporter, car sont des frais vraiment énormes, colossaux et démesurés : les frais de conception et d'études préliminaires, les frais de construction des avions dont le bâtiment doit être dotés. Les frais de la formation et du perfectionnement de l'équipage qui est relativement nombreux, les frais de construction des navires de guerre qui lui sont annexés, les frais du fonctionnement du bâtiment, les frais ultérieurs de réparation et de maintenance, … etc. Suite à la croissance de la puissance de notre pays, nous commençons à avoir la capacité économique nous permettant de réaliser notre rêve de construire et de développer nous-mêmes nos propres porte-avions.

Quatrièmement, c'est à cause des insuffisances de la capacité de notre pays dans le domaine de la construction navale. Pour pouvoir construire un porte-avions, il faut en premier lieu disposer de chantiers navals dotés de la capacité de ce genre de construction, et surtout ils doivent posséder des docks de radoub satisfaisant aux exigences de la construction de ce genre de bâtiment de guerre ainsi que d'équipements et de matériels de levage et de manutention capables de lever et de déplacer les énormes et colossales structures de la coque du bateau et les autres pièces accessoires qui sont également de grandes dimensions.

Le 3 juin 2005, une cérémonie a eu lieu à l'occasion de la mise en chantier dans l'Ile Changxing de Shanghai de la Base de construction navale Jiangnan-Changxing de China Shipbuilding Industry Corporation (CSIC). Cet événement marque le démarrage officiel des travaux dans cette base de construction navale la plus grande et la plus moderne du monde, laquelle est également la plus grande et plus importante base des équipements navals de la Chine. Le premier porte-avions chinois sortira peut-être de cette base.

D'autre part, la raison pour laquelle la Chine ne dispose pas de porte-avions jusqu'à présent est étroitement liée à l'environnement sécuritaire qui entoure le pays. Le 20 mars 2009, lors de sa rencontre avec son homologue japonais Hamada Yasukazu qui était Ministre de la Défense à cette époque-là, Liang Guanglie, Conseiller d'Etat et Ministre chinois de la Défense nationale, a déclaré qu'il est impossible pour la Chine de ne pas posséder ses propres porte-avions et c'était la première fois qu'un officier supérieur de l'Armée chinoise tient ouvertement ce genre de propos.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Open d'Australie: Zheng Jie qualifiée pour les demi-finales
Un vice-PM chinois appelle au renforcement des relations économiques avec la Suisse
A qui la marque « Cabernet » ?
Les récentes remarques venant des Etats-Unis nuisent aux relations sino-américaines
« La liberté sur internet » et la diplomatie « Smart power »
Secours à Haïti sinistré : la Chine la plus rapide, les Etats-Unis les plus fortes et la France la plus nombreuse
Les menaces de retrait de Google, une simple tactique commerciale