100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>MilitaireMise à jour 23.04.2010 13h16
La stratégie nucléaire chinoise n'est pas destinée à menacer les voisins de la Chine

La stratégie nucléaire de la Chine ne constitue pas une menace pour ses voisins, a écrit un expert militaire chinois dans un article publié jeudi.

« Quiconque dit que la stratégie nucléaire chinoise est une menace pour les pays voisins ne comprend pas les intentions réelles de la Chine ou induit les autres en erreur, voire a d'autres motifs cachés », a écrit le Major général Xu Guangyu, officier général de l'Armée Populaire de Libération, à la retraite, dans le Quotidien de l'Armée Populaire de Libération.

Pour le Général Xu, la stratégie nucléaire de la Chine n'a qu'un but dissuasif, et ne présente aucune menace.

Le Général Xu a écrit : « La Chine adhère résolument à une stratégie nucléaire défensive, et a toujours adhéré à une politique selon laquelle elle ne sera jamais la première à utiliser l'arme nucléaire, quel qu'en soit le moment et quelles que soient les circonstances ».

« En un mot, la caractéristique principale de la stratégie nucléaire chinoise est la dissuasion ; elle ne présente aucune menace », dit le Général Xu.

Le Général Xu explique que « dissuasion » veut dire que la puissance nucléaire chinoise est « réelle, fiable, efficace et moderne, et doit être en mesure de convaincre réellement l'autre partie que la Chine possède une capacité de riposte nucléaire efficace et puissante, si jamais un ennemi quel qu'il soit lançait une première attaque nucléaire, faisant ainsi en sorte de dissuader un ennemi éventuel d'utiliser ses armes nucléaires contre elle, et par conséquent empêchant la survenance d'une guerre nucléaire ».

L'expression « ne présente aucune menace », dit le Général Xu, se réfère expressément aux Etats ne disposant pas d'armes nucléaires et aux Etats qui en possèdent et qui n'utiliseraient pas l'arme nucléaire, ou ne menaceraient pas de le faire, contre la Chine. « Le gouvernement chinois a déclaré très clairement qu'il n'utiliserait pas d'armes nucléaires, ou ne menacerait pas de le faire, contre de tels pays » a souligné le Général Xu.

En novembre dernier, la Fédération des Scientifiques Américains et le Conseil de Défense des ressources Naturelles, organisations américaines, avaient annoncé dans un rapport qu'environ 23 300 armes nucléaires étaient stockées dans le monde, dans 111 endroits et 14 pays, estiment-elles.

En regardant une carte des emplacements présumés, la Chine se trouve sur un axe encerclé par des pays qui soit possèdent l'arme nucléaire, soit ont la capacité d'en produire en Eurasie, dont la Russie, la République Démocratique Populaire de Corée, la République de Corée, le Japon, l'Inde et le Pakistan.

Le Général Xu a déclaré à Reuters que les commentaires de l'Armée Populaire de Libération étaient destinés à répondre aux soucis exprimés au sujet de la position nucléaire de la Chine, particulièrement aux Etats-Unis, au Japon et en Inde.

Dans sa Revue de Position Nucléaire 2010, les Etats-Unis ont déclaré que « Le manque de transparence qui entoure le programme nucléaire de la Chine, son rythme et ses objectifs, ainsi que la stratégie et la doctrine qui les guident, est source de questions sur les futures intentions stratégiques de la Chine », a rapporté l'agence de presse AP.

Le Ministre japonais des Affaires Etrangères Katsuya Okada avait déclaré un peu plus tôt ce mois que son pays devait avoir un dialogue avec la Chine au sujet de sa politique nucléaire, indiquant son empressement à encourager Beijing à faire des efforts vers un désarmement nucléaire, a écrit l'AP dans le même article.

Beijing a réaffirmé sa position sur les armes nucléaires lors d'une conférence internationale sur le désarmement organisée en Iran les 17 et 18 avril dernier.

Cheng Guoping, assistant du Ministre chinois des affaires étrangères Yang Jiechi, qui représentait la Chine lors de la conférence, avait déclaré que la Nation avait constamment proposé le bannissement et la destruction totale des armes nucléaires, et que jamais la Chine ne serait la première à les utiliser, quelles que soient les circonstances et le moment, avait rapporté l'agence de presse Xinhua.

Durant les deux jours du Sommet sur la Sécurité Nucléaire à Washington les 12 et 13 avril dernier, auquel ont participé plus de 40 pays et organisations internationales, le Président Hu Jintao a mis en avant cinq propositions sur la manière de renforcer la sécurité nucléaire.

« Tous les pays doivent honorer leurs engagements et leurs reponsabilités en adoptant des mesures efficaces afin d'assurer la sécurité de leurs installations et matériaux nucléaires », avait souligné le Président Hu.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Séisme au Qinghai : le dernier bilan est de 2 183 morts
Air China reprend ses vols vers l'Europe après l'éruption du volcan en Islande
L'heure est venue pour une nouvelle approche de la stabilité sociale
Séisme à Yushu : trois grandes difficultés à surmonter pour pouvoir vaincre le catastrophe
Séisme à Yushu : accorder la priorité à la vie humaine et assurer les besoins essentiels de la population locale
Les sept raisons pour exprimer nos remerciements à la Chine
Développement du TGV : concurrence intense entre divers pays du monde