100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.11.2010 08h57
RDC : plaidoyer pour l'augmentation à 30% du budget de l'éducation

Le Consortium des Organisations des Acteurs de la Société Civile du Secteur de l'Education Commission de suivi budgétaire (COASCE) de la République démocratique du Congo (RDC) a demandé aux députés d'oeuvrer pour l'augmentation du budget de l'éducation à hauteur de 30% du budget national.

Le coordonnateur de la COASCE, Pius Mbwes Madianga, qui l'a indiqué dans un communiqué parvenu dimanche à la presse, a également sollicité l'affectation d'au moins 20% du budget de l'enseignement pré-primaire, primaire et secondaire conformément aux recommandations de la Campagne Mondiale de l'Education.

La COASCE a aussi souhaité l'affectation des ressources générées par l'atteinte du point d'achèvement de l'Initiative Pays Pauvre très endetté (PPTE) aux dépenses sociales notamment l'éducation à hauteur de 60%.

Le coordonnateur de la COASCE a déploré la chute du budget de l'enseignement en RDC, qui dans 50 ans, est passé de 30% en 1960 à 7,21% en 2010, avec comme conséquences notamment la baisse de la qualité de l'enseignement et l'exclusion de plus de 7 millions d'enfants de l'éducation scolaire.

Pour M. Mbwes, la défaillance de l'Etat dans le financement du secteur de l'éducation fait subir aux parents le fardeau d'une grande part des dépenses.

Ces ménages dont la plupart, soit 70%, vivent en dessous du seuil de pauvreté avec moins d'un dollar par jour, supportent plus de 65% des dépenses de l'enseignement public contre 35% seulement la charge de l'Etat.

Le projet du budget de l'Etat pour l'exercice 2011, dont la hauteur est de 7 milliards de dollars au taux du jour et 6,7 milliards de dollars au taux de l'année précédente (soit en francs congolais 6.444 milliards), a été déclaré recevable au parlement et envoyé à la Commission Economico-financière (ECOFIN) pour examen approfondi.

Dans le projet du budget 2011, l'enseignement a connu une légère augmentation en terme chiffré. Mais en réalité il ne représente que 8,8% du budget national, dont 0,3% seulement de cette proportion à l'enseignement primaire.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
Entretien entre les présidents chinois et portugais
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine