100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.11.2010 13h05
RDC: deux civils tués dans les affrontements entre les FARDC et les combattants FNI à Kiliba

Deux civils, tous des travailleurs de la Société sucrière de Kiliba située à 27 km de la ville d'Uvira dans la province congolaise du Sud-Kivu de la République démocratique du Congo (RDC), ont été tués lundi lors des accrochages entre les soldats des Forces armées de la RDC( FARDC) et les combattants du Front national de libération du Burundi, (FNL- rébellion armée du Burundi) qui avaient attaqué les camps de travailleurs. Selon des sources militaires des FARDC, les assaillants avaient tenté de s'infiltrer dans les camps à deux endroits, notamment au point appelé communément "Deux poteaux" ainsi que par derrière le bureau du camp office, avant d'être repoussés.

La même source indique que les assaillants voulaient récupérer quatre des leurs qui ont été arrêtés par des patrouilles des FARDC le vendredi, alors qu'ils voulaient piller les travailleurs de la sucrerie. Ils auraient promis, vendredi, de déstabiliser cette société tant que leurs camarades ne seront pas libérés. Ces accrochages ont provoqué la fuite de plusieurs personnes de Kiliba, notamment des femmes et des enfants vers les villes d'Uvira et de Bukavu, craignant des représailles des rebelles burundais. Le commandant FARDC du 43e secteur opérationnel Amani Leo, le colonel Rugahi, qui se trouve sur place à Kiliba, a appelé la population au calme, avant d'indiquer que les malfaiteurs ont abandonné une caissette de munitions AK 47 dans leur fuite et ont franchi la frontière burundaise.

Selon les travailleurs de la sucrerie, tout a commencé vendredi dernier avec l'arrivée au marché de Kiliba d'un groupe de combattants FNL armés, pour s'y ravitailler en nourriture, selon certains d'entre eux qui s'exprimaient en swahili, langue de la région.

Alertées, les FARDC ont capturé quatre d'entre eux, pendant que d'autres avaient pris la fuite, mais pour aller chercher des renforts dans la forêt burundaise de Rukoko, où est signalée la présence de leur groupe qui s'opposerait au régime de Bujumbura.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chang'e 2 photographie la baie des arcs-en-ciel
Guangzhou envisage d'annuler son service de transport gratuit face à l'affluence de nombreux voyageurs pour les Jeux asiatiques
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts
L'exploitation des terres rares coûte cher à la Chine