100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.11.2010 11h03
Des pirates somaliens détournent un navire tunisien avec 31 membres d'équipage

Des pirates somaliens ont détourné un navire tunisien battant pavillon panaméen dans les eaux somaliennes jeudi.

Le porte-parole de la force navale de l'UE Per Klingvall a annoncé que le MV Hanniball II, faisant route de Malaisie vers Suez, avait été capturé jeudi matin avec ses 31 membres d'équipage.

M. Klingvall a précisé que ce chimiquier de 24.105 tonnes transportait des huiles végétales de Pasir Gudang vers Suez au moment de sa capture.

"Le capitaine du navire a rapporté avoir été attaqué et abordé par des pirates dans une zone située à environ 860 miles nautiques à l'Est de la Corne de l'Afrique, une zone bien plus proche de l' Inde que de la Somalie", a-t-il dit.

Le MV Hannibal II transportait un équipage de 31 membres au total. Parmi eux figurent 23 Tunisiens, 4 Philippins, 1 Croate, 1 Géorgien, 1 Russe et 1 Marocain.

La Tunisie a confirmé que le détournement de Hanniball II avait eu lieu jeud à l'aube dans le Golfe d'Aden. Le navire en provenance de Malaisie et se dirigeant vers la Grèce transportait de l'huile végétale.

La Somalie est située à l'entrée du Golfe d'Aden, qui conduit de la mer Rouge au Canal de Suez, l'une des voies maritimes les plus importantes au monde.

Ce pays est en proie à des luttes de factions entre seigneurs de guerre et dépourvu d'administration centrale depuis la chute en 1991 du dictateur Mohammed Siad Barré.

Les responsables militaires internationaux ont fait vu de combattre les pirates somaliens qui se sont établis dans les eaux au large de la côte est de l'Afrique, alors que le nombre de leurs attaques ont commencé à baisser.

Plusieurs équipages ont repoussé avec succès un nombre croissant d'attaques, rendant plus difficile pour les pirates de s' emparer des navires pour obtenir des rançons de plusieurs millions de dollars. Toutefois, les pirates ont réagi par un regain de violence.

De nombreux propriétaires de navires investissent dans des moyens de défense physiques tels que barbelés ou systèmes anti- incendie capables de projeter sur les agresseurs des jet d'eau à forte pression.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles règles de détermination des peines pour les infractions en matière de cyberattaques
Rencontre à Beijing entre les PM Wen Jiabao et David Cameron
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine et la réalité : choses vues et entendues par un journaliste chinois en Europe
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI
Le partenariat stratégique global sino-français entre dans une nouvelle phase (PAPIER GENERAL)
Les liens sino-européens ont besoin d'esprits ouverts