100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.11.2010 08h37
Madagascar: les mutins se sont rendus aux forces spéciales

Les militaires mutins qui se sont campés dans la base aéronavale d'Ivato (BANI) près de l'aéroport international de Madagascar depuis mercredi se sont rendus samedi après-midi lors d'une opération des forces spéciales.

La vie reprend son cours normal aux abords de la base aéronavale et les commerçants rouvrent leurs boutiques après l'opération, a constaté un correspondant de Xinhua.

Un officier militaire qui a requis l'anonymat a indiqué qu' aucune perte de vie humaine n'avait été enregistrée dans l'opération, pendant laquelle des coups de tirs ont été entendus.

Selon lui, les mutins capturés, y compris le général Noël Rakotonanadrasana, ont été emmenés à bord d'une dizaine de 4X4 escortés par des motards en direction la ville.

Selon une radio locale, des mutins capturés sont détenus provisoirement à la prison de Tsiafahy, située à la périphérie d' Antananarivo.

Ces militaires mutins avaient annoncé la mise en place d'un comité militaire pour s'occuper des affaires nationales et la suspension des institutions gouvernementales.

Le chef de l'état-major général de l'armée, le général André Ndriarijaona, avait insisté vendredi sur le dialogue pour mettre fin à cette action considérée comme une tentative de coup d'Etat.

"La voie de la négociation est la seule solution à ce problème. Le recours à la force n'engendrerait que des conséquences néfastes pour les deux camps. J'exhorte ainsi ces frères d'armes qui campent au camp de la base aéronavale de continuer d'accepter les négociations qui ont déjà été entamées", a avancé le général Ndriarijaona dans un communiqué lu à la presse vendredi après-midi

Le général Ndriarijaona avait eu une rencontre de plusieurs heures, vendredi matin, avec une délégation de mutins conduite par le général Noël Rakotonandrasana, co-promotionnaire du premier et ancien ministre des Forces Armées.

La "tentative de coup d'Etat' était intervenue mercredi lorsque les Malgaches étaient appelés à aller aux urnes pour se prononcer sur le projet d'une nouvelle Constitution.

Le référendum constitutionnel est l'une des étapes prévues par les accords conclus en septembre dernier entre quelque 90 formations politiques et la Haute autorité de transition (HAT), qui gouverne le pays depuis mars 2009 après le renversement du régime du président Marc Ravalomanana.

Le nouveau régime à Antananarivo n'a toujours pas pu obtenir la reconnaissance de la communauté internationale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine salue la démarche positive du Soudan en faveur d'un référendum dans le sud
Des pratiques illégales de travail à l'origine de l'incendie de Shanghai
Deux Europes dans la crise de la protection sociale
Sarkozy forme un nouveau gouvernement en préparation de la présidentielle (ANLAYSE)
Ce que cherche à obtenir Nicolas Sarkozy en France et dans le monde
Le sourire de Barack Obama à l'Inde est-il juste de pure forme ?
La Chine doit garder la tête froide au sujet de sa 3ème place au FMI