100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 26.11.2010 16h21
L'économie d'Afrique de l'Est progresse à l'échelle du continent malgré les difficultés (INTERVIEW)

L'Afrique est l'une des région économiques à avoir enregistré les meilleurs résultats en termes de rythme de croissance économique et de résistance à la crise financière mondiale, et l'Afrique de l'Est en particulier enregistre de meilleurs performances en données générales que les autres zones du continent, a déclaré mercredi Tim Clarke, chef de la délégation de l'UE en Tanzanie.

L'ambassadeur Clarke a tenu ces propos dans une interview exclusive auprès de Xinhua à l'approche du 3ème Sommet Afrique-UE qui doit avoir lieu en Libye en fin novembre de cette année avec pour thème "Investissement, croissance économique et création d' emplois".

La croissance économique en Afrique devrait selon les prévisions atteindre plus de 5% cette année, tandis que celle de la Tanzanie devrait selon les projections dépasser les 7% sur cette même année.

Toutefois, la croissance démographique constitue en Tanzanie comme dans de nombreux autres pays africains le principal problème et défi pour le développement.

Le taux de croissance démographique en Tanzanie, s'élevant aux alentours de 2,7%, a eu pour la première fois un impact considérable sur les programmes de développement du pays visant à réduire la pauvreté, a indiqué la délégation de l'UE en Tanzanie.

Il a félicité les autorités africaines pour leur gouvernance, la qualité de leur gestion et leur respect des droits de l'Homme, car tous ces paramètres basiques pour le progrès économique et social enregistrent des améliorations.

L'UE, l'un des plus importants partenaires de l'Afrique, soutient les pays africains dans le développement de leurs capacités à réaliser un développement d'importance cruciale et d' une manière positive, et la Tanzanie est l'un des sept pays d' Afrique à avoir signé avec l'UE un pacte sur les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) l'engageant à réaliser des progrès dans les domaines de la santé maternelle, de l'éducation et de la réduction de la pauvreté.

Il a également salué le programme de développement du président tanzanien Jakaya Kikwete sur les cinq prochaines années, programme annoncé le 19 novembre à l'Assemblée nationale à Dodoma, nouvelle capitale de la Tanzanie.

M. Clarke a noté que l'UE soutenait en Tanzanie des projets en matière de soutien budgétaire, d'agriculture, d'énergie, de sécurité alimentaire, de gouvernance, d'infrastructures, d' approvisionnement en eau et d'intégration régionale.

Alors que la Tanzanie a récemment endossé la présidence tournante du Sommet de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), M. Clarke a estimé que cette organisation basée à Arusha en Tanzanie, était une grande réussite et témoignait d'une vigueur remarquable. Le sommet de la CEA de cette année doit avoir lieu en début décembre.

Par ailleurs, M. Clarke a souligné que l'un des défis pour la Tanzanie était le climat des affaires, car ce pays est à la traîne dans ce domaine par rapport à ses voisins, et de promettre une assistance de l'UE pour soutenir le développement du secteur privé dans ce domaine et aider à réduire la paperasse bureaucratique.

La Tanzanie a perdu quatre places dans le rapport Doing Business 2010, publié récemment par la Banque mondiale et son agence la Société financière internationale, tombant au 128ème rang de ce classement mondial des conditions économiques pour faire des affaires.

Le directeur de la délégation de l'UE en Tanzanie a également exprimé son intention de se coordonner avec d'autres partenaires internationaux en Tanzanie, dont la Chine, pour accélérer les projets de développement et améliorer l'efficacité de l'aide.

Concernant la question des Changements climatiques, M. Clarke a mentionné leurs impacts négatifs pour le continent sous la forme de détérioration et de stérilité des sols, de tempêtes tropicales et d'érosion des sols.

L'UE a également financé un certain nombre de projets pour renforcer la gestion durable des ressources naturelles (forêts, eaux, pêcheries, environnements naturels), la préservation des écosystèmes et l'amélioration des conditions de vie de la population, a dit M. Clarke.

Une initiative pilote pour l'établissement d'éco-villages en partenariat avec l'association Global Climate Change Alliance a été approuvée en décembre 2009, avec pour objectif d'atténuer l' impact des changements climatiques sur le développement durable et les énergies renouvelables.

L'UE prévoit également d'établir un Centre international sur les changements climatiques au Kilimandjaro afin d'informer la population des effets négatifs des changements climatiques, alors que la neige devrait avoir disparue du sommet du Kilimandjaro d' ici 2025.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine "inquiète" après des échanges de tirs entre la RPDC et la RC
La Chine souhaite voir des relations saines avec le Japon (MAE)
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées
Quelle contribution les Chinois devront apporter au monde au 21ème siècle ?