100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.11.2010 08h08
Début du 3e sommet Afrique-UE : les pays africains demandent des aides sans conditions politiques

Les chefs d'Etat et de gouvernement des pays africains et de l'UE se sont réunis lundi à Tripoli, capitale de la Libye, dans le cadre du troisième sommet Afrique-UE.


Dans leurs interventions, les leaders africains ont notamment appelé les pays de l'UE à ne pas assortir de conditions politiques pour leur soutien à l'Afrique.

Ces dernières années, les pays africains ont exprimé leur souhait de renforcer la coopération économique avec l'UE, alors que l'UE a toujours posé des conditions politiques pour leur soutien à l'Afrique, a déclaré le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi lors de la session d'ouverture du sommet.

L'Afrique a fait tout son possible pour réaliser le développement et créer des emplois, a déclaré Jean Ping, président de la Commission de l'Union africaine, ajoutant que des millions d'Africains ont perdu leur emploi à cause de la crise financière internationale.

La paix, la sécurité et la stabilité sont d'une grande importance pour les pays africains et l'Afrique prendra des mesures concrètes pour créer un environnement favorable aux investissements étrangers, a ajouté Jean Ping.

Les pays africains ont besoin de soutien pour réaliser la croissance économique et créer l'emploi, et atteindre les objectifs de réduction de pauvreté d'ici 2015, a souligné Jean Ping.

Le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, Hossam Zaki, avait déploré dimanche qu'au cours des années passées, l'Union européenne a lié la situation des droits humains à leur aide aux pays africains.

Lors du sommet de Tripoli, les dirigeants européens et africains devront adopter la Déclaration de Tripoli, passer en revue leur coopération depuis le deuxième sommet Afrique-UE en 2007 à Lisbonne, et renouveler leurs engagements sur le développement économique, la paix et la sécurité et la réalisation des Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) en Afrique d'ici 2015.

Lors de ce sommet, les dirigeants adopteront le deuxième Plan d'action (2011-2013), qui mettra l'accent sur l'importance d'un secteur privé plus dynamique et soulignera la volonté des dirigeants de coopérer avec les parties concernées en Europe et en Afrique, ainsi que des partenaires internationaux pour réaliser des progrès dans tous les domaines de la coopération.

Les dirigeants européens et africains devraient également adopter une déclaration conjointe sur le changement climatique.

Mais au cours d'une réunion ministérielle africaine dimanche, les ministres des pays africains ont rejeter le projet de déclaration Afrique-UE sur les changements climatiques, estimant que cette déclaration réflète la position de l'UE plutôt que celle des pays africains.

Le deuxième sommet Afrique-UE, tenu à Lisbonne en 2007, a adopté la Stratégie commune Afrique-UE et le premier Plan d'action pour la période 2008-2010.

Le premier sommet s'est tenu au Caire en 2000 avec la participation de 67 dirigeants des deux continents.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées