100 chansons patriotiques/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 30.11.2010 08h09
Jean Ping demande un soutien financier pour le partenariat Afrique-UE

Le président de la Commission de l'Union africaine (UA), Jean Ping, a appelé lundi, lors du troisième sommet UE-Afrique, à un meilleur financement pour soutenir la coopération entre l'UE et l'Afrique.

Prenant la parole à la session d'ouverture du sommet, qui réunit des chefs d'État, chefs de gouvernement, et représentants de 53 pays d'Afrique et des 27 pays membres de l'UE, Jean Ping a déploré que la question du financement et de l'adaptation des moyens de financement existants pour la Stratégie commune UE- Afrique reste toujours sans réponse.

Jean Ping a mis en garde qu'en l'absence de progrès sur la question du financement, le partenariat Afrique-UE ne produirait que des résultats limités.

M. Ping a salué la dynamique générale du partenariat Afrique-UE, indiquant que ce partenariat était d'une manière générale sur les rails. L'Afrique est plus que jamais déterminée à apporter sa contribution à la consolidation du partenariat Afrique-UE, a-t-il souligné.

Au cours de ce sommet de deux jours, les dirigeants doivent passer en revue la coopération menée de part et d'autre au cours des trois dernières années, depuis le lancement en 2007 de ce nouveau partenariat, et déterminer à cette occasion les priorités pour l'avenir de leur coopération.

La mise en oeuvre de cette coopération a eu des points forts et des points faibles au cours des trois dernières années, a dit Jean Ping, ajoutant que parmi les huit partenariats thématiques de coopération prioritaire Afrique-UE, certains avancent plus rapidement que d'autres, comme la coopération en matière de paix et de sécurité qui a enregistré des progrès remarquables.

La coopération Afrique-UE devra à l'avenir faire face à de nouveaux défis, c'est pourquoi elle doit renforcer son cadre de coopération, a-t-il souligné.

Concernant les Objectifs du Millénaire pour le développement ( OMD), Jean Ping a appelé les deux parties à garantir une forte croissance économique à la fois équilibrée et durable, ce qui est vital pour l'Afrique si elle veut réduire de moitié la pauvreté à l'horizon 2015, ce qui est l'objectif prioritaire des OMD.

Le taux de croissance économique moyen sur le continent africain en général devrait selon les prévisions atteindre 4,8% pour l'année 2010 et 5,6% pour l'année 2011, un chiffre appréciable mais qui reste inférieur au taux de 7% nécessaire pour avoir un impact sur la réduction de la pauvreté.

L'UE et l'Afrique ont adopté la Stratégie commune UE-Afrique ( JEAS) lors de leur second sommet à Lisbonne en décembre 2007, marquant une transformation de leurs relations donateur- bénéficiaire traditionnelles en un partenariat sur un pied d' égalité pour la poursuite d'objectifs communs.

Un premier plan d'action a été adopté en jumelage avec la JEAS, définissant huit partenariats thématiques de coopération prioritaire entre les deux parties, à savoir paix et sécurité, gouvernance démocratique et droits de l'Homme, commerce, intégration régionale et infrastructures, objectifs du Millénaire, énergie, changements climatiques, migrations, mobilité et emploi, science, société de l'information et aérospatiale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine propose des concertations d'urgence entre les chefs des délégations des pourparlers à six
Le PM chinois fait des propositions pour renforcer la coopération pratique de l'OCS
Le changement climatique est plus qu'un problème de négociations
Pour quelle raison le repas à la française a été inscrit sur la liste du patrimoine intangible ?
S'internationaliser peut parfois être une affaire délicate
Le sentiment de bonheur personnel est aussi de la responsabilité du gouvernement
La tension monte après les échanges d'artillerie entre les deux Corées