Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 10.12.2010 17h10
Des journaux kenyans critiquent le Comité Nobel pour son Prix Nobel à un criminel chinois

Les journaux kenyans ont critiqué le Comité Nobel qui a accordé le Nobel de la paix de cette année à Liu Xiabao, un Chinois reconnu coupable, qualifiant l'action comme "une parodie de démocratie".

"Quelle parodie de démocratie lorsqu'une petite élite décide comment un autre Etat devrait aborder les normes civiques et l'honneur" s'exclame un article signé publié par le quotidien kenyan, The Standard, lundi.

"Les héros chinois sont ceux qui ont offert à manger à sa population de plus d'1,3 milliards d'habitants", indique l'article signé Peterson Magara, chroniqueur social et politique.

"Cette prestigieuse récompense ne devrait jamais être utilisée comme un affront aux nations qui produisent les lauriers", indique l'article.

L'article met aussi en doute les motifs de la décision d'attribuer le Nobel de la paix à Liu, se demandant s'il n'y a pas "une raison cachée pour la curieuse insistance sur le laurier par rapport à la place de la Chine dans la géopolitique mondiale?"

Le journal kenyan, Nation, indique mardi dans un article que " la furieuse réponse de la Chine n'était que prévisible", puisque " personne n'aime être présenté sous un mauvais jour, cloué aux pilori ou être l'objet d'un pamphlet disproportionné".

"Le Comité Nobel se rendrait énormément service en ramenant le Prix de la paix à son ancienne gloire", indique l'article.

Au cours d'un point de presse ordinaire à Beijing la semaine dernière, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Jiang Yu, a indiqué que la décision du Comité Nobel était similaire à un soutien ouvert à des activités criminelles en Chine, ce qui est un "flagrant défi" et une "grosse ingérance" dans le système judiciaire de la Chine.

Le ministère chinois des Affaires étrangères a indiqué par la suite que plus de 100 pays et organisations internationales ont exprimé leur soutien à la position de la Chine sur le Prix Nobel de la paix de cette année.

Liu Xiaobo, 54 ans, a été condamné à 11 ans de prison le 25 décembre 2009 après avoir été reconnu par un tribunal de Beijing coupable de violation du droit chinois et d'organisation des activités destinées à renverser le gouvernement.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine disposée à coopérer avec l'UE sur le contrôle du commerce mondial des armes
La Chine va améliorer le système de financement des hôpitaux en zone rurale
La France mène une diplomatie des « commandes » et les nouveaux pays émergents en sont la cible
« La plupart des Nations » s'opposent à la remise du Prix de la Paix à Liu Xiaobo
La façon bien peu élégante de la Norvège de traiter la Chine
Qu'est-ce qui se cache derrière le "sacre" de Liu Xiaobo ? (COMMENTAIRE)
Péninsule coréenne : la Chine reste neutre