Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.12.2010 07h46
Le Livre blanc sur la coopération économique et commerciale sino-africaine répond aux critiques de l'Occident

Depuis longtemps, la coopération mutuellement avantageuse entre la Chine et l'Afrique contribue beaucoup à la réduction de la pauvreté et à la construction d'une économie moderne, mais la croissance des échanges commerciaux et celle des investissements ont été critiquées à maintes reprises par certains pays occidentaux, qui les ont diabolisés comme un complot afin s'emparer des ressources de l'Afrique. Le 23 décembre, la première publication du « Livre Blanc sur la coopération économique et commerciale sino-africaine », basé sur des faits et des données, prouve que les échanges sino-africains sont favorables aux intérêts communs et aident l'Afrique à atteindre les Objectifs du Millénaire pour le développement établis par l'ONU.

La Chine n'est pas le plus grand importateur de ressources africaines

Le « Livre Blanc » indique que la Chine est le plus grand pays en développement, alors que l'Afrique est le continent où se concentrent le plus grand nombre de pays en développement. Le développement et la promotion du progrès social sont des tâches communes que la Chine et l'Afique doivent affronter.

Selon des économistes, tous les pays qui se trouvent dans la période du "développement" tranforment leur avantage comparatif en une motivation endogène pour le développement. Pour les pays africains, les riches ressources sont le plus grand avantage comparatif. L'état du commerce Chine-Afrique est déterminé par leur structure économique. L'industrialisation de l'Afrique est maintenant dans la première étape, où l'on utilise des ressources en échange d'avantages économiques afin de construire le développement.

En fait, les importations en provenance d'Afrique vers les pays européens et de l'Asie-Pacifique sont principalement des produits primaires, y compris des minéraux et des matières premières. Le plus grand volume des importations ne part pas vers la Chine, mais vers les États-Unis et l'Europe.

En 2008, 88% des produits africains exportés vers les Etats-Unis étaient le pétrole et le gaz, et la plupart du reste étaient des minerais. Les investissements chinois dans le pétrole équivalent à seulement 8% de ceux des multinationales occidentales, et dans les exportations de pétrole d'Afrique, les Chinois occupent seulement une part de 9%, tandis que l'Europe et les États-Unis en prennent 33%.

[1] [2] [3]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Les occidentaux ont de tout temps pillé l'Afrique ils sont mal venus pour critiquer la Chi...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : les bénéfices des grandes entreprises industrielles en hausse de 49,4% pour les onze premiers mois
Huit touristes américains tués dans un accident de la route en Egypte
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?
Les mesures de règlement des embouteillages à Paris méritent d'être étudiées par Beijing
Interaction active entre la Chine et le monde
Ne pas céder l'Afrique à la Chine est une logique perverse
Pourquoi le « Made in China » est plus cher