Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.01.2011 11h13
Le président tunisien accuse des "bandes cagoulées" de perpétuer des actes de violence dans son pays

Le président tunisien Zine El Abidine Ben Ali a accusé des "bandes cagoulées" de perpétuer des actes de violence dans son pays et a affirmé que la justice a pris son cours pour élucider les conditions de ces incidents.

S'adressant au peuple tunisien pour la deuxième fois depuis le début de la crise le 19 décembre dernier, Ben Ali a souligné que les incidents violents, sanglants parfois, qui ont fait des morts parmi les civils et causé la blessure de plusieurs agents des forces de sécurité en Tunisie, ont été perpétrés par des bandes cagoulées qui se sont attaquées, durant la nuit, à des établissements publics et agressé même des citoyens dans leur domicile, dans un acte terroriste qui ne peut être toléré.

Ces incidents, a précisé le président Tunisie, sont commis sur instigation de parties. "Ces parties qui incitent à la violence et à sortir dans la rue, en propageant des slogans creux de désespoir et en fabricant de toute pièce des informations fallacieuses et erronées, ont exploité, de manière malhonnête, un incident que nous regrettons tous et une situation d'accablement compréhensible, survenue à Sidi Bouzid depuis deux semaines", a-t-il ajouté.

Ces incidents sont l'oeuvre d'un groupuscule d'éléments hostiles qui s'offusquent de la réussite de la Tunisie et qui sont remplis d'animosité et de griefs, du fait du progrès et du développement atteints par le pays.

Des éléments hostiles à la solde de l'étranger, qui ont vendu leur âme à l'extrémisme et au terrorisme, manipulés depuis l'extérieur du pays par des parties qui ne veulent pas le bien à un pays déterminé à persévérer et à travailler, selon le président tunisien.

Dans ce contexte, le président Ben Ali a affirmé que la justice a pris son cours pour élucider les conditions et les tenants et aboutissants de ces incidents, afin d'en déterminer les responsables.

D'autre part, le président tunisien s'est engagé à oeuvrer pour préserver le pouvoir d'achat et de subventionner les prix des produits de base, tout en affirmant que son gouvernement ne ménagera aucun effort pour les impulser davantage le programme spécifique au développement des régions intérieures, frontalières et sahariennes.

Ce programme, a-t-il souligné, vise à résoudre le problème du chômage, à conforter notre action continue pour réaliser le développement équitable et équilibrée entre les catégories et les régions, à garantir l'emploi et les sources de revenus, à accorder la priorité aux enfants issus des familles nécessiteuses et à arrêter en faveur des diplômés du supérieur les programmes appropriés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Rencontre entre les chefs de la défense chinoise et américaine
La Chine a réalisé son objectif quinquennal en matière d'économie d'énergie
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes
Une décennie de défis en perspective pour la Chine
Une Chine qui monte en puissance suscitera plus de critiques
Comment vendre l'image d'un Dragon amical ?