Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.01.2011 10h39
L'éradication du terrorisme, tributaire d'une coopération entre les partisans de la sécurité et de la paix (responsable maghrébin)

L'éradication du phénomène du terrorisme requiert l'établissement de la coopération entre l'ensemble des parties et des forces partisanes de la sécurité, de la paix et du développement global de toute l'humanité, a souligné M. Zouhair El Marchaoui, qui représente le secrétaire général de l'UMA aux travaux de la 2ème rencontre internationale "Marrakech Security Forum".

M. El Marchaoui qui s'exprimait jeudi à Marrakech (au sud du Maroc), lors d'une séance plénière dans le cadre de ce forum sur la sécurité en Afrique, a ajouté que "le terrorisme qui n'a pas de religion, ni de goût, nous incite tous à nous mobiliser pour le combattre de manière collective, étant donné les liens étroits entre ce fléau et le crime transfrontalier", a indiqué l'agence de presse MAP.

Le responsable maghrébin a, dans ce cadre, réitéré l'attachement des pays de l'Union du Maghreb Arabe aux valeurs de souveraineté dans l'éradication des racines et des foyers de l'extrémisme, en se basant sur une coopération sérieuse et totale avec l'ensemble des parties concernées.

Et M. El Marchaoui de poursuivre que la sécurité dans la région du Maghreb Arabe est une sécurité et une stabilité pour l'Afrique, relevant que la sécurité même de l'Union Pour la Méditerranée (UPM) est intimement liée à celle de toute la zone maghrébine.

Il a appelé également à la nécessité d'oeuvrer de manière collective et concertée, à travers l'échange d'informations, l'enquête sur les foyers du crime et la promotion du travail de terrain, notamment l'entraînement et la formation des agents de sécurité en matière de lutte contre le trafic de drogue et les autres pratiques illicites.

Initié sous le thème "L'Afrique face aux défis du terrorisme: AQMI une menace stratégique ?", le conclave de Marrakech est le fruit d'un partenariat entre la Fédération Africaine des Etudes Stratégiques (FAES) et le Centre Marocain des Etudes Stratégiques (CMES).

Il regroupe quelque 200 participants de haut niveau, dont des responsables civils et militaires, des dirigeants d'organisations internationales, des sécuritaires et des experts, en provenance de 70 pays africains, européens, américains et asiatiques.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine approuve un projet de réglementations pour mieux protéger les propriétaires
La Chine poursuivra les exportations des terres rares, envisageant la mise en place de quotas annuels
Flatter la Chine sur le « rachat de l'Europe »
La Chine contribue à soulager la crise de la dette européenne
Les étrangers connaissent-ils réellement la Chine ?
Comment les Français imaginent la Chine ?
Les excédents commerciaux de la Chine sont gonflés par des méthodes d'évaluation obsolètes