Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.02.2011 11h19
Cote d'Ivoire : 19 personnes tuées par les forces de l'ordre entre samedi et lundi (camp Ouattara)

Au total 19 personnes ont été tuées entre samedi et lundi par les forces de l'ordre fideles à Laurent Gbagbo lors de manifestations de rue des partisans de son adversaire Alassane Ouattara, selon le camp de M. Ouattara.

"Les manifestations ont fait 19 morts et 65 blessés dont 36 cas graves", indique un communiqué du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) publié mardi.

La coalition de partis politiques soutenant M. Ouattara a appelé à la "révolution" à travers des manifestations de rue, a l'image de l'Egypte et de la Tunisie, pour faire partir Laurent Gbagbo du pouvoir.

Des rassemblements ont été programmés samedi et dimanche dans deux communes d'Abidjan (Abobo et Koumassi), 12 villes de l'intérieur du pays et lundi des regroupements sur des carrefours du boulevard menant à l'aéroport pour "accueillir" les chefs d'Etat du panel de haut niveau de l'UA.

Selon le RHDP, les forces de l'ordre ont empêché les rassemblements par une "intervention brutale" avec un "arsenal de guerre, chars, armes lourdes dont des roquettes et des grenades offensives".

Ces "violations des droits de l'homme et exactions" contre les militants du RHDP par les "Forces régulières et parallèles fidèles à Laurent Gbagbo" portent "les dégâts humains à 1191 blessés, 831 arrestations, 515 tués et plus de 100 disparus" depuis le scrutin, indique le communiqué.

Les violences post-électorales ont fait 300 morts depuis la mi- décembre, estime l'Onu.

Ce regain de tension intervient alors que le "Groupe de haut niveau" de l'UA, composé du président de la Commission de l'UA et de quatre chefs d'Etat séjournent a Abidjan.

Arrivés lundi, Jean Ping, Jacob Zuma (Afrique du sud), Jikaya Kikwete (Tanzanie), Idriss deby Itno (Tchad) et Mohamed Ould Abdel Aziz (Mauritanie) tentent de dénouer pacifiquement la crise post- électorale qui met aux prises le président sortant Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara, tous deux déclarés présidents a l'issue du scrutin du 28 novembre dernier.

Ils ont rencontré pendant près de deux heures lundi en fin d'après-midi Laurent Gbagbo.

Mardi à la mi-journée, les chefs d'Etat étaient à la rencontre d'Alassane Ouattara.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va renforcer la prévention des maladies infectieuses durant le printemps et l'été
Ajustage et essai du secteur de Shanghai de la ligne ferroviaire Beijing-Shanghai pour trains à grande vitesse
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence
Les microblogs sont un moyen, pas une fin en soi