Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.03.2011 09h14
Les puissances occidentales et Al-Qaïda derrière le chaos en Libye (officiel)

Les puissances occidentales et les terroristes d'Al-Qaïda sont derrière les troubles en Libye, qui pourraient entraîner la mort de centaines de milliers de personnes, a déclaré lundi le porte-parole du gouvernement libyen.

"Il n'y a pas de massacres, pas de bombardements, pas de violences imprudentes vers des personnes innocentes", a déclaré Mousar Ibrahim, qui a également reconnu que des centaines de personnes, des deux parties, ont été tuées.

Le pays nord-africain connaît ses plus grandes manifestations depuis des décennies. Celles-ci durent depuis près de deux semaines et demandent la fin des 42 années de règne de Mouammar Kadhafi.

Selon des médias, Tripoli est toujours entre les mains de Kadhafi, mais les manifestations antigouvernementales ont saisi certaines parties de la ville de Zawiya, à environ 40 km à l'ouest de la capitale.

Cependant, le porte-parole a déclaré que les manifestants antigouvernementaux sont "minoritaires" et que le gouvernement contrôle toujours l'ensemble de la région de Zawiya. "On pourrait les éliminer avec l'armée, mais nous ne l'avons pas fait. Le gouvernement n'est pas sanguinaire", a-t-il déclaré.

Mousar Ibrahim accuse les puissances occidentales de tenter de changer le régime pour le "pétrole".

Les manifestations se sont déroulées en paix. Les manifestants demandent la liberté d'expression, des salaires plus élevés et de meilleurs logements, mais les terroristes d'Al-Qaïda "ont attaqué" la paix et conduisent la Libye dans le chaos, a souligné M. Mousar.

Commentant les sanctions onusiennes contre la Libye, le porte-parole a déclaré que la communauté internationale devrait venir en Libye pour découvrir la vérité.

Le fils de Kadhafi, Saïf al-Islam, a invité jeudi les médias internationaux en Libye pour qu'ils observent "la vérité" dans le pays. L'autorité libyenne accuse certains médias arabes de "déformer l'information".

Le pays connaît des difficultés, mais la plupart des habitants pense que les progrès doivent se faire progressivement, selon M. Mousar. "Nous essayons de sauver des vies, sinon des centaines de milliers de personnes seront tuées", a-t-il ajouté.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Evacuation de Chinois de Libye : le Premier ministre chinois adresse des messages de reconnaissance à la Grèce et à Malte
Chine : les personnes de plus de 80 ans toucheront une allocation
En fin de compte, qui menace vraiment qui ?
Réactions des différents pays, face à la position de la Chine, en tant que 2e économie mondiale
La responsabilité ne pèse pas sur la Chine...
Les risques qui menacent la Chine sont à prendre au sérieux
Le nouveau statut de deuxième puissance économique mondiale doit inciter la Chine à la prudence