Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 01.04.2011 08h56
L'UE appelle au dialogue pour mettre fin à l'impasse politique au Burundi

L'Union européenne (UE) a appelé à un dialogue entre le gouvernement burundais et toutes les forces politiques du pays, afin de mettre fin à "la profonde impasse politique" actuelle, a déclaré mercredi le délégué de l'UE au Burundi, Stéphane De Loecker, en visite à Bujumbura.

M. De Loecker a tenu ces propos après une visite de courtoisie auprès du premier vice-président burundais Therence Sinunguruza.

Le responsable de l'UE a déclaré avoir eu une discussion approfondie avec M. Sinunguruza sur la situation politique burundaise et sur les efforts à déployer pour relancer le dialogue entre toutes les forces politiques du pays d'Afrique de l'Est.

"Nous avons discuté en profondeur de la situation politique actuelle au Burundi et nous avons fait le point sur les efforts à faire pour relancer le dialogue entre toutes les forces politiques du pays", a affirmé le délégué de l'UE au Burundi.

"A l'heure actuelle, il y a une impasse profonde, mais je sais qu'il y a des initiatives secrètes - et c'est ainsi que cela doit se passer au début - afin d'essayer de restaurer un minimum de dialogue entre toutes les forces politiques pour le bien-être de la population", a affirmé le responsable.

Les violences se sont accrues au Burundi après les élections qui se sont déroulées de mai à septembre 2010 dans le pays. Les élections communales, l'un des scrutins électoraux, dont les résultats ont été rejetés par les partis d'opposition, ont poussé l'opposition à boycotter les autres élections.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'utilisation de la force n'est pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes en Libye (Hu Jintao)
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie
Pourquoi la France s'est-elle portée à l'avant-garde contre Kadhafi ?