Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 02.04.2011 08h25
Côte d'Ivoire : des officiers pro-Gbagbo se rallient à Ouattara

Plusieurs officiers de l'armée pro - Gbagbo se sont ralliés à son rival Alassane Ouattara, alors que les combats pour le contrôle d'Abidjan font rage entre les armées des deux protagonistes.

Le commandant des forces terrestres des forces de défense et de sécurité (FDS, forces pro-Gbagbo) le général Détho Létho a ouvertement déclaré dans la nuit de jeudi à vendredi sur les antennes de la TCI (télévision du camp Ouattara) son ralliement au président élu reconnu par l'Union africaine et l'ONU.

Le général Détho a affirmé avoir "pris ses responsabilités" vu "l'absence" de son patron, le chef d'état-major de l'armée le général Philippe Mangou réfugié avec sa famille à la résidence de l'ambassadeur d'Afrique du Sud.

Il a exhorté les éléments des forces terrestres qu'il commande à se mettre à la disposition de M. Ouattara.

Un autre officier supérieur des FDS, le colonel Jules Yao Yao, ancien porte-parole de l'armée, a appelé sur les antennes de cette télévision les forces militaires et para militaires de Côte d'Ivoire à se rallier au camp Ouattara.

"Le rapport de force a changé. Il est maintenant à l'avantage des Forces républicaines de Côte d'Ivoire (FRCI, forces pro-Ouattara)", a-t-il noté.

Un sous-officier du Groupement des sapeurs pompiers militaires (GSPM) a aussi lancé ce même message de ralliement à l'endroit de ses camarades.

Les forces républicaines de Côte d'Ivoire (forces pro - Ouattara) FRCI ont amorcé depuis plusieurs jours une offensive sur le territoire national.

Elles ont pris le contrôle de plusieurs villes stratégiques à l'ouest, au centre, au sud-ouest et à l'est du pays à l'issue de violents combats avec les forces pro-Gbagbo.

Le camp Ouattara a pris la décision de déloger son rival Laurent Gbagbo par la force, estimant avoir "épuisé toutes les cartes du dialogue" avec lui.

La crise post électorale en Côte d'Ivoire a fait 494 morts depuis la mi-décembre selon un dernier bilan établi par l'ONU.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'utilisation de la force n'est pas la solution appropriée pour résoudre les problèmes en Libye (Hu Jintao)
Le PM chinois rencontre le ministre des Affaires étrangères de la République de Corée
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie