Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.04.2011 10h23
La Russie met en garde contre une nouvelle approbation de l'ONU de l'usage de la force en Libye sans clarification

La Russie pourrait s'opposer à l'adoption de toute nouvelle résolution du Conseil de sécurité approuvant l'utilisation de la force militaire sans clarification, a averti mardi le ministre russe des Affaires étrangères, Sergei Lavrov.

Le haut diplomate russe a déclaré que Moscou ne considère pas la Résolution 1973 du Conseil de sécurité sur la Libye comme un précédent et a souligné que l'usage de la force militaire dans les situations de conflit devrait être déterminé plus clairement à l'avenir.

"Nous n'aimerions pas que le Conseil de sécurité décide encore quelque chose de similaire et nous aimerions que le texte soit aussi précis que possible sur ceux qui utiliseront la force militaire et la manière dont elle sera utilisée", a souligné M. Lavrov, cité par l'agence de presse Interfax.

Il a ajouté qu'il s'agissait de "quelque chose de sérieux" et qu'il fallait "tirer des leçons de l'expérience".

M. Lavrov a indiqué que lorsque la Résolution 1973 de l'ONU sur la Libye a été discutée, la Russie avait suggéré que les pays l'initiant expliquent qui précisément serait prêt à utiliser la force militaire pour assurer une zone d'exclusion aérienne et dresser les limites de l'emploi de la force. Mais cette suggestion a été déclinée par les rédacteurs de la résolution.

"C'était l'une des raisons de l'abstention de la Russie. Ces ambiguïtés ne créeront que des problèmes pour le Conseil de sécurité et pour ceux qui appliquent cette résolution", a affirmé M. Lavrov.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : dix corps retrouvés suite à une explosion dans une mine de charbon dans le nord-ouest
Début de l'élection présidentielle au Kazakhstan
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet
Où en est la situation chinoise de contrôle du tabac?
Les attaques contre la Libye cachent des raisons politiques derrière
Les attaques sur la Libye pourraient conduire à l'anarchie