Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.04.2011 11h05
Le Botswana espère le retour à la normale en Côte d'Ivoire après l'arrestation de Gbagbo

Le Botswana salue l'arrestation de Laurent Gbagbo, et espère que la situation en Côte d'Ivoire retournera vite à la normale, a-t-on pu lire dans un communiqué de presse du Bureau du président botswanais mercredi.

"C'est l'espoir sincère du gouvernement de voir M. Gbagbo et ses associés répondre à des crimes qu'ils ont commis contre le peuple de Côte d'Ivoire", a déclaré le communiqué de presse.

Ce dernier appelle la communauté internationale à "envoyer le message le plus fort possible que les crimes contre l'humanité ne seront pas tolérés".

Le gouvernement botswanais espère que le pays retournera à la normale afin de permettre à la démocratie de se rétablir et au pays de se retrouver son statut économique, dans l'intérêt des Ivoiriens, selon le communiqué.

M. Gbagbo a été arrêté lundi dans un assaut contre sa résidence à Abidjan, mettant fin à l'impasse politique que connaissait le pays ouest-africain.

En novembre dernier, l'élection présidentielle en Côte d'Ivoire avait plongé le pays dans le chaos. Laurent Gbagbo et Alassane Ouattara revendiquaient tous deux la victoire de l'élection. Malgré la forte intervention internationale, M. Gbagbo avait refusé de céder le pouvoir à son challenger.


Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le PM chinois s'entretient au téléphone avec le PM japonais sur les relations bilatérales et la situation depuis le séisme
Le vice-président chinois appelle à la stabilité en Asie de l'Ouest et en Afrique du Nord
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire
La guerre en Libye est devenue une « patate chaude » pour l'Occident
Les chiffres des dépenses de sécurité publique de la Chine déformés par les médias étrangers
La Chine et l'Inde, moteurs de la croissance asiatique