Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.04.2011 13h22
Tunisie: quatre mégas projets seront parachevés en faveur de l'économie et de l'emploi

Les promoteurs de quatre mégaprojets ont exprimé, dans une correspondance adressée au ministère de la Planification et de la Coopération internationale, leur volonté de parachever leurs investissements en Tunisie, rapporte jeudi la presse locale.

Il s'agit de «port financier de Tunis», «cité sportive», «Sama Dubai» et «le projet suisse de biomasse combustible à Tataouine ( Sud de la Tunisie) qui ont été suspendu avant la révolution du 14 janvier 2011, à cause de l'opacité qui caractérisait le climat des affaires et le manque de visibilité pour certains investisseurs.

Selon le ministère tunisien de la Planification et de la Coopération internationale, une commission technique composée des différents ministères concernés (Domaines de l'Etat, Transport et Equipement, Finances, Justice) se chargera pour étudier les dossiers de ces projets et identifier des moyens disponibles pour assurer leur parachèvement dans les bonnes conditions.

A indiquer que le projet du "port financier" ou "Tunis financial Harbour"(TFH) sera réalisé à "El Hassiane" dans la région de Ariana (nord de Tunis) dont le coût est estimé à 3.7 milliard de dollars. En termes d'emplois et de rentabilité financière, le "TFH" devra offrir pas moins de 61 000 emplois permanents et générer des revenus directs de l'ordre de 40 millions de dollars, annuellement.

Concernant le projet touristique de "la Cité sportive" de Tunis, il est promu depuis le mois de juillet 2009 par le groupe " Boukhater Emirates", sur une superficie de 256 hectares de la banlieue nord de Tunis (les berges du lac) avec un investissement de 5 milliards de dollars et dont les premières tranches ont d'ores et déjà démarré.

L'enveloppe pour la réalisation du projet "Sama Dubai", dont la réalisation est suspendue, est estimée à 14 milliards de dollars. Il générera également 130 mille emplois additionnels durant les travaux.

Alors que les investissements du projet Suisse de biomasse combustible à Tataouine (plantation d'acacias, financement et exportation du bois) s'élèvent à 1300 millions de dollars. Ce projet à but à caractère environnemental et totalement exportateur permettra la création de 45.000 emplois permanents au cours des 15 prochaines années.

Et ces quatre grands projets qui ont été conclu, depuis des années, par le gouvernement tunisien, avec des investisseurs étrangers des marchés, notamment du pays de Golf, constitueront un levier de taille pour booster l'économie et l'emploi de la Tunisie, après la révolution du 14 janvier 2011.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde