Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 03.05.2011 07h55
La Libye regrette les dégâts causés à des ambassades occidentales à Tripoli

Le gouvernement libyen a exprimé ses regrets concernant les attaques, menées par des Libyens en colère, contre plusieurs ambassades et locaux diplomatiques de pays occidentaux à Tripoli.

Le vice-ministre des Affaires étrangères Khaled Kaim a indiqué que des Libyens, furieux suite à la mort d'un des fils de Mouammar Kadhafi dans une frappe aérienne de l'OTAN samedi, avaient saccagé et incendié les ambassades du Royaume-Uni et d'Italie ainsi que les locaux des services consulaires des Etats-Unis.

Les bureaux de l'ONU ont également été pris pour cible, a ajouté M. Kaim, qui a aussi annoncé que la Libye se chargerait de faire expertiser les dégâts et de réparer les bâtiments.

Les Etats-Unis ont condamné ces attaques avec la plus grande fermeté, tout comme l'a fait l'Italie, qui a en outre accusé la Libye de ne pas avoir pris de mesures pour protéger les missions étrangères. De son côté, le Royaume-Uni a annoncé l'expulsion de l'ambassadeur de Libye à Londres.

Quant à l'ONU, elle a réagi en retirant son personnel international de Tripoli.

Les Etats-Unis et le Royaume-Uni avaient évacué leur personnel diplomatique au début de la crise en Lybie, tandis que l'Italie avait rappelé ses diplomates il y a plusieurs semaines avant de reconnaître officiellement les rebelles libyens basés à Benghazi.

Saif al-Arab Kadhafi, le plus jeune fils du dirigeant libyen, ainsi que trois des petits-enfants de Kadhafi, ont été tués par des frappes aériennes de l'OTAN.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La population chinoise a atteint 1,3397 milliard d'habitants en 2010 (recensement)
Wu Bangguo appelle à renforcer les relations avec le parlement français
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde