Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 19.05.2011 08h13
Le ministère soudanais des AE critique le mandat d'arrêt de la CPI contre Kadhafi

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a critiqué le mandat d'arrêt délivré par la Cour pénale internationale (CPI) à l'encontre du leader libyen Mouammar Kadhafi et de ses assistants, a rapporté mercredi le quotidien soudanais Al-Raeam.

"La mise en oeuvre de la justice contre ceux qui ont commis des violations est une affaire décidée uniquement par le peuple libyen", a indiqué le journal, citant le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Khalid Musa.

Le porte-parole a réaffirmé que la position du Soudan se basait le principe ferme assurant la souveraineté du peuple dans la réalisation de la justice.

Il a de nouveau condamné la CPI, qui, selon le Soudan, constitue un instrument politique destiné à imposer une hégémonie et un mécanisme pour une justice sélective qui cible les chefs d'Etat africains.

Lundi dernier, le procureur général de la Cour pénale internationale (CPI), Luis Moreno-Ocampo, avait demandé aux juges de la CPI de délivrer un mandat d'arrêt, pour crimes contre l'humanité, à l'encontre de Mouammar Kadhafi, Saïf Al-Islam Kadhafi et Abdallah Al Senoussi.

Kadhafi est devenu le deuxième président en place visé par un mandat d'arrêt, après le président soudanais Omar al-Bachir, accusé en 2009 par la CPI d'avoir commis des crimes de guerre, des crimes contre l'humanité et un génocide.



Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'UE dépasse le Japon et devient la plus grande source d'importations de la Chine entre janvier et avril
Le président chinois promet de faciliter les investissements européens
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme