Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 14.06.2011 13h14
L'Afrique du Sud, un an après la coupe du monde

Le 11 juin 2010, l'Afrique du Sud donnait le coup de sifflet qui ouvrait la coupe du monde de la Fifa. C'était la 1ère fois que ce grand festival du football s'était tenu en sol africain. L'Afrique du Sud avait investi de façon importante pour en faire un succès, mais un an après, est-ce que cet investissement a été payant ?

Il y a un an, les oreilles des fans de football bourdonnaient. Ils étaient arrivés en Afrique du Sud pour y être accueillis par des vuvuzelas. Depuis que le bruit s'est éteint, le pays a compté le coût. L'Afrique du Sud a bâti 5 nouveaux stades, rénové des aéroports, amélioré des autoroutes et ouvert une nouvelle ligne ferroviaire à grande vitesse à Johannesbourg. La facture s'est montée à 3,5 milliards de dollars. Mais même sur les rues de Soweto, personne ne semble regretter l'investissement.

C'était agréable, c'était sympa de voir des gens d'autres pays unis, vous voyez.

La coupe du monde était une très bonne chose pour l'Afrique du Sud parce que nous avons obtenu de la visibilité pour des gens qui n'avaient jamais su à quoi ressemblait l'Afrique du Sud.

La coupe du monde a donné à l'Afrique du Sud une publicité imbattable. Le tourisme était en hausse de 15% l'année dernière. Mais il y a des craintes pour le futur des nouveaux stades. À Johannesbourg, la cité du football a rempli ses 94 mille sièges en accueillant des championnats de football et des méga-concerts de U2 et Coldplay. Mais dans les villes plus petites, les stades pourraient aisément devenir des éléphants blancs. L'argent dépensé par vanité sur ces projets pourrait avoir été consacré aux urgents besoins sociaux. Le quart des Sud-africains n'a toujours pas l'électricité.

Sam Amod

Ancien président, Institution sud-africaine du génie civil

Si nous parlons de ce qui affecte le citoyen ordinaire, la grande majorité des citoyens de l'Afrique du Sud, les défis restent très grands et il nous faut les affronter avec la même vigueur que pour la coupe du monde.

Le gouvernement dit que c'est pourquoi il a décidé de ne pas poser sa candidature pour les Jeux olympiques de 2020, préférant se concentrer sur les projets sociaux. À la fin, c'est la Fifa qui semble être le plus grand gagnant. L'organisme du football mondial a recueilli 2,4 milliards de dollars l'année dernière, simplement en droits pour la télévision - la plus grosse récolte de l'histoire de la coupe du monde.




Source: CCTV

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Le 2e satellite d'observation lunaire chinois Chang'e-2 pénètre dans l'espace extérieur
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?