Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.06.2011 11h52
Centrafrique : le Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) évalue le processus électoral

Une rencontre du conseil national politique du Mouvement de libération du peuple centrafricain (MLPC) , parti d'opposition créé par le défunt président Ange-Félix Patassé et dirigé aujourd'hui par l'ex-Premier ministre Martin Ziguelé, destinée à évaluer le processus électoral et la situation sociopolitique du pays après les dernières élections, s'est ouverte jeudi à Bangui, a constaté Xinhua.

"Nous allons jeter un regard critique sur la situation sociopolitique du pays après les élections du 23 janvier, élections dont nous continuons de contester les résultats et exigeons l'annulation et la reprise", a déclaré le premier vice- président du MLPC, Gabriel Jean Edouard Koyambounou, à l'ouverture des travaux.

Cette rencontre, a-t-il expliqué, permettra aux membres du parti de "prendre du recul sur le processus" électoral et d'examiner les anomalies constatées ça et là en vue de restructurer le parti pour les prochaines échéances.

"Il y a certains camarades qui ont commis des fautes graves touchant à la vie du parti. Des sanctions que le bureau politique leur a infligées, seul le conseil politique national est habilité soit à les confirmer soit à les infirmer", a ajouté Gabriel Jean Edouard Koyambounou.

Le bureau politique du MLPC avait suspendu son secrétaire général, Jean Michel Mandaba, pour son entrée au gouvernement sans le consentement du parti.

Au cours de ce conseil de deux jours, il sera aussi question de redynamiser les structures de base du parti depuis les cellules jusqu'au bureau politique du parti dont le mandat devrait être renouvelé en attendant le prochain congrès.

Membre d'une coalition de partis de l'opposition, le MLPC a boycotté le second tour des élections législatives, rejettant les résultats du double scrutin du 23 janvier, présidentiel et législatif, déclarant le président sortant François Bozizé réélu et son parti, Kwa na kwa, principal vainqueur des élections à l'Assemblée nationale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
L'Organisation de coopération de Shanghai définit ses tâches pour la prochaine décennie
Rencontre des présidents chinois et tadjik à Astana
La valeur stratégique de la Russie pour la Chine
Le marché des antiquités chinoises volées, un problème mondial
La menace militaire chinoise, un mythe à détruire