Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 22.07.2011 11h21
Emeutes au Malawi: le président appelle au calme

Le président du Malawi, Bingu Mutharika, a appelé jeudi l'opposition et les organisations de la société civile à dialoguer au lieu de descendre dans les rues.

Le président s'est exprimé à ce propos jeudi après-midi dans son discours à la nation, alors que d'autres émeutes avaient éclaté dans la capitale Lilongwe où des magasins ont été pillés.

Dans son discours, M. Mutharika a condamné les émeutes de mercredi, où des propriétés, des maisons, des véhicules et des vies ont été saccagés.

C'est très triste que des personnes innocentes aient perdu leur vie, a-t-il regretté.

"Je connais tous les auteurs des émeutes d'hier et en tant que président de ce pays, j'ai la responsabilité de les poursuivre", a- t-il indiqué.

"Ce serait mieux si l'opposition et les organisations de la société civile s'asseyaient pour dialoguer", a-t-il ajouté.

M. Mutharika a accusé l'opposition et les leaders de l'organisation de la société civile d'alimenter les émeutes en payant les émeutiers pour provoquer des troubles dans les villes.

Le président Mutharika devrait répondre à la demande déposée mercredi par les organisations de la société civile et l'opposition.

D'après les médias locaux, le ministère de la Santé a indiqué que neuf personnes étaient mortes dans les émeutes de mercredi parmi lesquelles deux officiers de police tués dans la ville de Mzuzu par des manifestants en colère.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine compte 485 millions d'internautes et comment utiliser ces ressources ?
Le vice-président chinois rencontre de hauts officiers de l'armée, de la police armée et des forces de police au Tibet
Les relations militaires sino-américaines progressent
Ces superstars du sport qui améliorent l'image de la Chine
La curieuse morale de certains medias occidentaux