Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.08.2011 17h09
Tunisie: Près de 3,7 millions d'inscrits sur les listes électorales jusqu'à dimanche matin

Le nombre des inscrits sur les listes électorales a atteint, jusqu'à dimanche à 10 heures, 3 696 660 dans toute la Tunisie.

La circonscription de Ben Arous se classe première avec ses 219 669 inscrits, suivie par Sousse (219 239 inscrits) puis Tunis-1 qui a enregistré 208 372 inscrits, selon les dernières statistiques de la Haute instance indépendante pour les élections (ISIE).

Le nombre des électeurs entre 41 et 50 ans s'élève à 750 000. Viennent en deuxième position, les personnes des tranches d'âge 31- 40 et 21-30 ans avec près de 735 000 pour chacune.

Les électeurs âgés entre 51 et 60 ans se chiffrent à plus de 600 000, contre 100 000, seulement, pour les jeunes de 18 à 20 ans.

La clôture des inscriptions est prévue, dimanche 14 août, dans tous les bureaux conformément aux horaires fixés par les sections régionales de l'ISIE.

Une opération d'inscription exceptionnelle sera, cependant, lancée, lundi 15 août et se poursuivra au 12 octobre prochain. Elle concerne les militaires et les agents de sécurité intérieure en cas de perte de leur qualité après les délais d'inscription convenus.

Cette opération bénéficie également aux jeunes ayant atteint 18 ans après la fin des délais d'inscription convenus, les personnes ayant obtenu la levée d'interdiction et toute personne établie à l'étranger et qui se trouvera en Tunisie lors des élections.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine alloue annuellement 2 milliards de yuans pour protéger l'écosystème de la steppe au Tibet
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale