Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.08.2011 09h05
Les politiques étrangères européennes sur la Libye divergent

La situation progresse rapidement en Libye. Les yeux du monde sont tournés vers l'OTAN et l'Union européenne. La réponse initiale de l'UE a été prompte et cohérente. L'Union a fermement condamné la violence contre les civils et a demandé au leader libyen Muammar Kadhafi de quitter son poste. Elle a imposé des sanctions contre la Libye et a procuré de l'assistance humanitaire aux civils. Cependant, pour ce qui est des frappes militaires, des fractures sont apparues au sein de l'alliance, rendant les actions coordonnées difficiles.

La Libye est située sur le bord de la Méditerranée, au sud de l'Europe. Sa position lui donne une importance stratégique non négligeable.

La Libye dispose des plus importantes réserves de pétrole de l'Afrique, avec 42 milliards de barils de pétrole et 1,3 trillion de mètres cubes de gaz. À ce jour, on a exploré seulement 25% de la surface du pays. Il y a de fortes chances pour que le pays renferme des réserves encore plus importantes.

L'Europe a besoin de carburant. La Libye peut en produire beaucoup, et pour des coûts peu élevés.

Le 10 mars, la France est devenue le premier pays à reconnaître le Conseil national de transition comme gouvernement légitime de la Libye. Des jets français ont conduit les premières frappes militaires contre les forces de Kadhafi, le 19 mars.

Pourquoi la France et la Grande-Bretagne ont-elles pris la tête des opérations? Certains disent que les 2 puissances ont agi parce qu'elles sentaient que l'histoire leur conférait ce rôle.

En France, Nicolas Sarkozy atteint des sommets d'impopularité. Avec l'imminence d'une élection présidentielle en France, il avait besoin d'un coup d'éclat.

Mais l'approche musclée de la France et de la Grande-Bretagne en Libye n'a pas plu à tout le monde en Europe. L'Allemagne s'est abstenue de voter aux Nations Unies, et a dit qu'elle ne participerait pas à l'assaut militaire. Les Allemands ont même rappelé leurs navires de guerre postés sur la Méditerranée pour éviter d'être aspirés par le conflit en Libye.

L'attitude de l'Allemagne, conditionnée par des motifs électoraux, est vue par certain comme une volonté de Berlin de placer sa politique intérieure au-dessus de ses relations internationales.

L'Italie, le plus important allié de la Libye en Europe, a beaucoup d'intérêts économiques en Libye. La Libye est une ancienne colonie italienne. Aujourd'hui, le pays fournit 23% du gaz naturel consommé en Italie, et 13% du pétrole. Kadhafi a menacé de résilier les contrats unissant la Libye aux pays qui participent à l'intervention. L'Italie a donc hésité à geler les avoirs libyens. Les responsables italiens craignent également une vague de réfugiés et d'immigrants libyens.

Source: CCTV

Commentaire
Des commandos français et britanniques sont à Tripoli.Sarkozy prend donc de grands risques...
Vous dites que certains pays européens ont besoin du pétrole et du gaz dont la Libye regor...
Je l'ai déjà complétée et ai cliqué sur ''Coup d'oeil''.
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : révision du projet d'amendements du Code de procédure pénale
Les microblogs sont la voix du peuple
Beijing ne devrait pas être classée au huitième rang des villes chinoises
Il faut maintenir le principe de transparence et d'ouverture pour promouvoir les réformes