Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 29.08.2011 14h25
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient

La crise en Libye entre dans sa dernière étape décisive. Le monde s'intéresse à toutes sortes de problèmes sensibles qui ont surgi et qui pourront surgir dans la période de changement de régime en Libye, et porte ses regards sur la voie de développement ultérieur de la Libye.

Certaines personnalités en Occident ont qualifié les troubles en Libye de « prolongation du printemps arabe ». Mais elles ont aussi averti qu'un pareil printemps pourrait ne pas durer longtemps. Personne n'est capable de prévoir la manière de développement de ce pays d'Afrique du Nord. Cette incertitude provient d'un défi auquel font face les pays d'Asie de l'Ouest et d'Afrique du Nord impliqués dans les agitations. Ce défi est de trouver une voie de développement qui s'adapte à la situation réelle de leur propre pays.

Il n'est pas facile de choisir entre les différentes voies de développement. Il faut d'abord résoudre le problème du régime politique. A l'heure actuelle, il n'y a aucun modèle pour ces pays.

L'Occident n'a toujours pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement de l'Asie de l'Ouest et de l'Afrique du Nord. Cela est lié avec les intérêts économiques. Les fumées de la guerre en Libye ne sont pas encore dissipées que la dispute entre des compagnies pétrolières occidentales y a déjà commencé.

L'Occident tient encore à propager ses idées politiques et intervient directement dans la mise en place du régime politique des pays de la région. Des chercheurs estiment que les changements survenus dans la région d'Asie de l'Ouest et d'Afrique du Nord sont la conséquence de la stratégie géo-politique occidentale. En fait, c'est le résultat inévitable de la longue domination occidentale de l'ordre politique et économique mondial. Depuis des années, du fait que l'Occident est reconnu puissant sur le plan économique, beaucoup de choses portant l'empreinte occidentale sont devenues « universelles » et « obligatoires », surtout le « système démocratique » occidental.

Au cours de ces 10 dernières années qui ont suivi les attentats du « 11 septembre », beaucoup de pays ont connu des réformes politiques. Jusqu'à ce jour, les leçons sont plus nombreuses que les expériences. Parce que sous l'influence de l'Occident, de nombreux pays admirent le système démocratique de type occidental et se sont fixé comme le premier objectif la mise en place de ce système. Dans cette conjoncture, la tentative de chercher une voie de développement s'adaptant à la réalité de leur pays et d'établir un régime politique correspondant à la tradition culturelle paraît très difficile.

Les pays d'Asie de l'Ouest et d'Afrique du Nord se trouvent dans une période cruciale. Ils font face à une tâche urgente de « concevoir » un régime politique qui leur convient, et de réaliser au maximum la réconciliation nationale pour se lancer dans le développement. Tout règlement non approprié pourrait provoquer une situation instable, comme en Afghanistan et en Irak.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le président chinois rencontre son homologue français
L'Asie de l'Ouest et l'Afrique du Nord font face à une réorganisation difficile
Encore la « menace chinoise » ?
Comment la dégradation de la note du crédit des Etats-Unis va t-elle affecter la Chine ?