Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 06.09.2011 13h04
La Centrafrique reconnaît le Conseil National de Transition comme nouvelles autorités de la Libye

Le gouvernement centrafricain reconnaît le Conseil National de Transition (CNT) de la Libye comme "l'interlocuteur légitime de la communauté internationale", selon une déclaration du ministre des Affaires étrangères et des Centrafricains de l'étranger, Antoine Gambi, lue lundi à la radio nationale.

Le gouvernement de la République Centrafricaine "prend acte de la situation politique en Libye et constate que le Conseil National de Transition (CNT) est l'interlocuteur légitime de la communauté internationale" et reconnaît que le CNT est "l'instance politique censée défendre et protéger les droits du peuple libyen", ajoute la déclaration.

Le gouvernement centrafricain exhorte les nouvelles autorités libyennes à tendre les mains à tous les Libyens et à œuvrer pour ramener la paix en Libye conformément à la décision du conseil de paix et de sécurité de l'UA. Le gouvernement centrafricain s'engage enfin à soutenir les efforts du CNT de la Libye en vue d'un retour rapide à la concorde nationale, à la paix pour la reconstruction du pays, conclut la déclaration.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Championnats d'athlétisme de Daegu : la délégation chinoise remporte ses meilleurs résultats depuis 18 ans
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience
Les Etats-Unis peuvent-ils réduire un peu leurs dépenses militaires et leur dette, quand ils parlent de la « menace militaire chinoise » ?
L'occident n'a pas renoncé à son intention de déterminer l'orientation du développement du Moyen-Orient