Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.09.2011 16h55
Le Nigéria veut des Yuans dans ses réserves en devises

Le Nigéria va changer de 5 à 10% de ses réserves en devises étrangères en actifs en Yuans afin de diversifier son panier de réserves et de renforcer davantage sa coopération stratégique avec la Chine, a annoncé mardi le gouverneur de sa banque centrale.

La baisse de la note de crédit américaine par Standard & Poor's en août et la tourmente financière eu Europe rendent nécessaire de commencer à déplacer une partie des réserves de ces monnaies vers d'autres et à regarder vers le long terme, a dit Lamido Sanusi, Gouverneur de la Banque Centrale du Nigéria, lors d'une conférence de presse à Beijing.

M. Sanusi, dont le père a été le premier ambassadeur du Nigéria en Chine en 1972, a dit : « Le Yuan va inévitablement devenir une monnaie de réserve mondiale. Nous sommes ravis d'être le premier pays africain à franchir cette étape ». Il a ajouté que le statut de la Chine en tant que deuxième plus grande économie du monde et ses perspectives brillantes de maintien d'une croissante forte dans l'avenir montrent que cette tendance va se poursuivre.

« Le Renminbi est déjà échangé dans les rues du Nigéria, ce qui montre que le marché est en avance sur nous et que nous ne faisons que le rattraper ».

L'envie de posséder des actifs en Yuans est actuellement en augmentation, du fait du consensus commun selon lequel il va probablement se renforcer tandis que les économies américaine et européenne se dégradent, a dit M. Sanusi. « C'est le meilleur moment pour changer en faveur du Yuan ».

La deuxième plus grande économie d'Afrique détient des réserves en devises étrangères d'un montant situé entre 32 et 36 milliards de Dollars US. 79% de ces réserves sont investies en Dollars US, mais le pays possède aussi des actifs en Euros, en Francs suisses et en Livres Sterling, ainsi que quelques réserves en or.

Le Nigéria pourrait s'adresser à la Banque Centrale de Chine pour acheter directement sur le marché interbancaire des obligations libellées en Yuans, ou acheter des actifs en Yuans à Hong King, a dit M. Sanusi.

De plus, le Nigéria pourrait autoriser la Chine a procéder à ses achats de pétrole nigérian en Yuans, et dit qu'une coopération monétaire plus étroite avec la Chine pourrait permettre une augmentation de ses exportations, a t-il dit.

D'après les statistiques du Gouvernement du Nigéria, la Chine a exporté pour 7 milliards de Dollars US de produits vers le Nigéria en 2010, et le Nigéria a de son côté exporté pour un milliard de Dollars US vers la Chine.

Le Nigeria envisage de signer un accord d'échange avec la Banque Populaire de Chine pour davantage de Yuans, et il a déjà discuté des procédures avec la Banque Centrale. Le montant précis n'a pas encore été décidé.

La Chine a appelé à moins de dépendance envers le Dollar US dans le commerce et les investissements internationaux depuis la crise financière mondiale, et elle a récemment accéléré le rythme pour promouvoir le Yuan au niveau mondial.

La semaine dernière, Ma Delun, Vice-gouverneur de la Banque Centrale, a demandé aux pays eurasiens de travailler avec la Chine pour encourager l'utilisation de monnaies nationales comme le Yuan et ainsi réduire la dépendance envers les grandes monnaies mondiales et les risques monétaires.

La deuxième plus grande économie du monde possède des réserves en devises étrangères de plus de 3 200 milliards de Dollars US, dont les deux tiers sont libellées en billets verts.

En août, elle a annoncé qu'elle accroitrait ses règlements commerciaux trans-frontières en Yuans de 20 provinces à tout le pays, et promis un quota QFII (Qualified Foreign Institutional Investor, Investisseur Institutionnel Etranger Qualifié) de 20 milliards de Yuans (3,13 milliards de Dollars US) destiné aux entreprises de Hong Kong pour leur permettre d'investir dans des titres sur le Continent chinois.

La Chine envisage aussi de permettre aux investisseurs étrangers de faire des investissements directs avec des Yuans acquis légalement à l'étranger, et elle sollicite actuellement l'avis du public sur ces nouvelles règles.

En 2011, la Chine a signé des accords d'échange de monnaie d'une valeur de 700 millions de Yuans avec l'Ouzbekistan et pour 5 milliards de Yuans avec la Mongolie, plus 7 milliards de Yuans avec le Kazakhstan pour un usage plus large du Yuan.

Bold Javkhlan, Premier Gouverneur adjoint de la Banque de Mongolie, a déclaré le 1er septembre que son pays songeait aussi à inclure le Yuan dans ses réserves nationales de devises, mais il a dit que la route était encore longue pour que le Yuan devienne une monnaie mondiale majeure, et que la position du Dollar US ne serait pas ébranlée dans les années qui viennent.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'engage à accroître sa superficie forestière de 40 millions d'hectares (Hu Jintao)
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience