Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 09.09.2011 10h14
Moubarak comparaît pour la cinquième audience du procès, un second témoin à la barre

L'ex-président égyptien Hosni Moubarak est comparu jeudi devant les tribunaux aux côtés de ses deux fils et de l'ex-ministre de l'Intérieur Habib el-Adli pour la cinquième audience de leur procès.

Sous la protection de mesures de sécurité renforcées, pourtant quelques manifestants étaient visibles devant l'Académie de police où a lieu le procès, dans une banlieue du Caire.

Le premier témoin, un policier du nom d'Essam Abass Shawky, a déclaré à la cour que M. Adli et ses adjoints avaient participé à une réunion du ministère de l'Intérieur le 27 janvier, au cours de laquelle ils avaient donné l'ordre de tirer à balles réelles si nécessaire pour mettre fin aux manifestations massives contre le gouvernement.

M. Adli a également ordonné d'équiper les policiers d'armes automatiques pour les utiliser dans le centre-ville du Caire le 28 janvier, selon M. Shawky.

Cette réunion a également approuvé l'interdiction des communications mobiles, y compris les appels vocaux et les SMS, à partir du 28 janvier, selon M. Shawky.

Les avocats de M. Moubarak ont mis en doute le témoignage de M. Shawky, mais n'ont pu produire de preuve pour les réfuter.

Le policier a également remis un CD prouvant selon ses dires que le ministère de l'Intérieur était impliqué dans le meurtre des manifestants.

Le second témoin, Hussein Abdel Hamid, est un membre de la police qui a assisté à la réunion présidée par M. el-Adli le 27 janvier, lorsqu'ils ont décidé de maintenir le nombre de manifestants à moins d'un million et de les empêcher d'atteindre la place Tahrir en bloquant toutes les routes qui y menaient.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le Premier ministre chinois participera au Forum de Davos d'été 2011 à Dalian
Quotidien du Peuple : la gestion de crise ne peut pas aider ConocoPhillips
Comment les femmes peuvent réussir dans un monde d'hommes
La Corne de l'Afrique, un test pour notre conscience