Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 13.09.2011 13h57
Coopération sino-africaine : l'intérêt des populations locales au coeur des actions chinoises en Afrique (REPORTAGE SPECIAL)

Autoroutes, ponts, grands théâtres, raffineries, usines et autres infrastructures ont émergé sur le continent africain grâce à l'assistance chinoise.

La coopération économique entre la Chine et l'Afrique a porté ses fruits : 2 000 km de voies ferrées et 3 400 km d'autoroutes ont été construits ces dernières années sur le continent africain, et dans le même temps, une centaine d'écoles, une soixantaine d'hôpitaux et une trentaine de centres de lutte contre le paludisme ont été offerts clé-en-main aux pays africains.

Les entreprises chinoises apportent leur contribution à la construction de leur pays d'accueil et assument leurs responsabilités sociales en s'efforçant d'améliorer le quotidien des populations locales tant que faire se peut, tout en respectant les us et coutumes du pays.

PAS DE PLUS BEAU CADEAU QUE L'EDUCATION

Lundi matin vers 6 h 30, cartable au dos, James Mwangi, 13 ans, prend le chemin de l'école primaire Mcedo-Beijing construite sur le financement du gouvernement chinois, d'un pas rapide et décidé. Avant de fréquenter cette école située au coeur du quartier bidonville de Mathare dans la capitale kenyane Nairobi, Mwangi passait son temps avec ses frères à collecter des déchets recyclables.

Ce jeune garçon déclare que pour lui, le plus beau cadeau, c'est d'avoir la chance d'aller rejoindre les bancs de l'école, car grâce à l'éducation, dit-il, il pourra réaliser son rêve de sortir sa famille du bidonville.

L'école Mcedo-Beijing donne aux enfants comme Mwangi l'espoir d'un avenir meilleur en leur permettant d'acquérir un bagage de connaissances. Les élèves scolarisés dans cette école sont pour la plupart des orphelins et des enfants issus de familles pauvres ou de familles monoparentales.

Mary Wangeci, une mère d'élèves, a avoué que l'école avait été une bouée de secours pour elle, car elle l'a aidée à extraire ses quatre filles adolescentes de la vie dans la rue. "Avant la création de cette école, mes quatre filles étaient dans la rue, elles reniflaient de la colle en compagnie de filles et de garçons plus âgés. Il était difficile de les sortir de ces conditions d'existence, mais grâce à Dieu, elles ont enfin accepté d'aller à l'école primaire Mcedo-Beijing", s'est réjouie Mme Wangeci.

"Qui sait si un jour le dirigeant de ce pays et même les meilleurs cerveaux ne seront pas issus de l'école Mcedo-Beijing", a-t-elle lancé.

Autre action en faveur de l'éducation, au Maroc cette fois, le groupe chinois ZTE Corporation a investi plus de 6 000 dollars pour la rénovation de l'école Moulay Idriss II de Casablanca.

Et dans le centre du Togo, le Complexe sucrier d'Anié développé par la Société sino-togolaise (SINTO) a construit, sans contrepartie, une école primaire pour la population résidant dans les environs du réservoir du complexe sucrier et a fait don de cartables et diverses fournitures scolaires aux 4 écoles primaires de la ville d'Anié.

Mais les actions de la société SINTO ne se limite pas au domaine éducatif. L'entreprise participe régulièrement à des activités caritatives organisées par des organisations locales. A la veille du Nouvel an 2009, le Complexe sucrier d'Anié a porté secours aux sinistrés des inondations d'Atakpamé, dans le centre du pays, avec des dons s'élevant au total à près d'un million de francs CFA. Et en 2010, le réservoir du complexe sucrier a été agrandi grâce aux innovations techniques, et commence à fournir de l'eau potable aux habitants de la ville d'Anié.


[1] [2] [3]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine reconnaît le CNT libyen comme l'autorité au pouvoir et le représentant du peuple libyen
Le Yuan est utile pour les transactions commerciales à l'étranger
Comment les Etats-Unis commémoreront-ils les attentats du 11 septembre ?
Il faut combattre les causes du terrorisme