Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 27.09.2011 13h20
Côte d'Ivoire : le parti de Gbagbo fait part de ses inquiétudes à l'Onu

Une délégation du Front populaire ivoirien (FPI, de Laurent Gbagbo) a exprimé lundi ses "inquiétudes" à l'Opération des Nations unies en Côte d'Ivoire (ONUCI), a-t-on appris auprès de l'institution.

Selon un communiqué de la mission onusienne, une délégation du FPI conduite par son président par intérim, Sylvain Miaka Oureto, a rencontré le représentant spécial adjoint du secrétaire général des Nations unies pour la Côte d'Ivoire, Arnauld Akodjéno pour lui faire part de ses "inquiétudes".

"Les problèmes de sécurité, l'emprisonnement de M. Gbagbo et le financement des partis politiques" ont été évoqués au cours de l'entretien, indique le texte.

Le FPI a suspendu sa participation au sein de la Commission électorale indépendante (CEI) pour protester contre le "déséquilibre" au sein de l'institution en charge d'organiser les élections, notamment législatives annoncées pour la mi décembre.

Il a entrepris depuis lundi de rencontrer les acteurs du processus de paix en Côte d'Ivoire.

Le président par intérim du FPI et sa délégation ont rencontré, après leur entretien avec le chef adjoint de la mission onusienne, le représentant du facilitateur dans la crise ivoirienne, Bouréima Baldini.

"Nous savons que nous avons connu des dysfonctionnements avec les élections présidentielles. Maintenant qu'il est question d'aller à d'autres élections et eu égard à l'environnement socio-politique, nous avons souhaité qu'il était nécessaire que nous revenions vers le facilitateur, à travers son Représentant spécial pour poser nos revendications afin qu'elles puissent avoir des solutions", a expliqué Miaka Oureto.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Basket: la Chine sera aux JO
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?
Le 6e forum international des médias en langue chinoise tenu à Chongqing
Les pressions sur la devise chinoise se fondent sur une erreur (COMMENTAIRE)