Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.09.2011 13h42
Algérie : signature d'une convention entre le secteur de la formation et une société chinoise de construction

Une convention-cadre portant sur la mise en place d'un partenariat "actif" dans les métiers du bâtiment et des travaux publics (BTP) a été signée mardi à Alger entre le ministère de la Formation et de l'Enseignement professionnels et la Société chinoise de construction "China State Construction Engineering Corporation".

La convention a été signée en présence du ministre algérien de la Formation et de l'Enseignement professionnels, El Hadi Khaldi, le ministre de l'Habitat et de l'Urbanisme, Noureddine Moussa, et l'ambassadeur de Chine en Algérie, Liu Yuhe.

La convention prévoit l'accompagnement par la société chinoise de l'effort de formation en matière de placement d'apprentis, la mise en stage pratique des stagiaires des établissements de formation professionnelle et la création d'un espace d'échange " durable".

Ce partenariat renforcera également la nomenclature nationale des spécialités de formation et d'enseignement professionnels par l'intégration des filières développées par l'entreprise chinoise.

Il est question d'oeuvrer "en commun" à l'amélioration, l'actualisation et l'adaptation des programmes pédagogiques et des spécialités enseignées dans les établissements de formation et d'enseignement professionnels notamment dans le BTP.

La convention permettra de faire participer les professionnels de l'entreprise chinoise à la révision et à la validation des programmes du secteur de la formation professionnelle et à l'effort national de formation.

Cette participation est caractérisée par le placement d'apprentis dans le cadre de l'apprentissage, l'accueil des stagiaires des établissements de formation professionnelle en stage pratique dans les chantiers relevant de l'entreprise chinoise ainsi que par l'accueil des formateurs dans le cadre de stages d'immersion en milieu professionnel.

A cet effet, il a été décidé le placement de 100 apprentis dans six projets au niveau des provinces d'Alger, Blida et Tipasa dans les spécialités platerie, taillage et pose de pierre et marbre, peinture, vitrerie, carrelage, faïence-mosaïque, maçonnerie, coffrage-ferraillage et cantonnier.

CSCEC, installé en Algérie depuis 1982, aura à construire au titre du présent quinquennat 20 000 logements, a indiqué le ministre de la Formation et de l'Enseignement professionnels, M. El Hadi Khaldi, pour qui, cette coopération, la première du genre dans le domaine de la formation professionnelle, "revêt une grande importance en ce sens qu'elle améliore les aptitudes professionnelles des apprentis algériens et la formation des travailleurs qualifiés".

L'ambassadeur chinois, Liu Yuhe, a souligné le niveau de la coopération entre l'Algérie et la Chine, soulignant que plus de 30 000 travailleurs chinois sont présents en Algérie et que la CSCEC collabore avec plus de 300 entreprises algériennes, permettant la création de 15.000 postes de travail directs.

La CSCEC est la plus grande entreprise de construction en Chine. Elle a réalisé de nombreux projets dans différents domaines en Algérie au cours des dix dernières années. Ces projets sont répartis dans 35 provinces.

En Algérie, la CSCEC a notamment construit l'aéroport international Houari Boumediene, le nouveau ministère des Affaires étrangères, et le Conseil constitutionnel.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Rencontre entre les Premiers ministres de la Chine et de la RPDC
Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
La Chine doit diversifier ses investissements
Une génération instable a-t-elle surgi en Europe ?