Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 11.10.2011 13h22
Le président soudanais appelle à l'aide économique occidentale

Le président soudanais Omar el-Béchir a appelé lundi les pays occidentaux à apporter leur aide économique à son pays pour faire face aux conséquences négatives de la séparation du Soudan du Sud.

"Les efforts continueront avec les pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la Norvège, pour organiser la conférence économique prévue en Turquie en début d'année prochaine, afin d'aider le Soudan à combler les pertes financières dues à la perte de revenus pétroliers", a déclaré M. el-Béchir devant l'Assemblée nationale soudanaise (parlement).

"Nous espérons que la conférence aboutira à des solutions concernant les dettes extérieures soudanaises et les sanctions économiques imposées au pays, de manière à ce que le développement économique soit atteint", a-t-il ajouté.

Le président soudanais a reconnu que la séparation du Soudan du Sud et la perte de recettes du pétrole ont eu un impact négatif sur l'économie soudanaise, déclarant que "pour compenser cette perte et franchir l'impact négatif, nous dépendrons de l'agriculture et de l'industrie comme sources majeures de développement".

Le Soudan traverse une crise économique depuis qu'il a perdu près de 75% de ses revenus issus du pétrole produit au Soudan du Sud, qui est officiellement devenu autonome le 9 juillet 2011.

La livre soudanaise a également perdu près de 40% de sa valeur au cours de ces deux derniers mois contre le dollar américain, la livre sterling et l'euro.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Hu Jintao : la Chine s'en tiendra au développement pacifique dans la poursuite du renouveau
Les centres de la culture chinoise implantés à l'étranger permettent au monde entier de connaître la Chine
La Chine « dispute l'Europe » ne tient pas debout et est injustifiable
La farce législative américaine