Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 21.10.2011 11h49
Maroc : le parquet présente les différentes preuves sur les actes commis par les accusés dans l'attaque terroriste à Marrakech

Le représentant du parquet a présenté jeudi, lors de son réquisitoire devant la Chambre criminelle chargée des affaires du terrorisme près l'annexe de la Cour d'appel de Salé ( près de Rabat), un ensemble de preuves sur les actes commis par les personnes impliquées dans l'attaque terroriste d'Argana à Marrakech (au sud du Maroc), a rapporté l'agence de presse MAP.

Le représentant du parquet a expliqué que les accusés avaient été pris en flagrant délit et ont fait des aveux préliminaires, citant notamment les résultats des expertises effectuées par la police scientifique, la conformité des déclarations faites par les accusés, les témoignages des accusés les uns sur les autres, les témoignages de personnes ayant prêté serment devant le juge d'instruction et la reconstitution du crime. Il a également réparti les périodes durant lesquelles la cellule a planifié ses actes terroristes en deux tranches. La première de 2005 à 2010, marquée par l'adhésion de la cellule au courant de la Salafia Jihadiya et la deuxième commençant en avril 2011, date d'arrestation des accusés.

Les neuf membres de cette cellule, dont un qui comparait librement, sont poursuivis notamment pour constitution de bande criminelle dans le cadre d'un projet collectif visant à porter gravement atteinte à l'ordre public, meurtre avec préméditation, détention et fabrication d'explosifs et appartenance à un groupe religieux interdit.

Le café Argana, à la place Jamaâ El Fna à Marrakech, avait été la cible, le 28 avril dernier, d'une agression terroriste ayant fait 17 morts et 21 blessés, dont des Marocains et des étrangers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Nouvelles principales du 20 octobre
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine s'oppose à un rapport américain sur ses affaires intérieures
Les Etats-Unis jouent au voleur volé en accusant la Chine d'être « manipulatrice de taux de change »
Détrompez-vous et cessez de vous enferrer dans votre absurde idée de la « non transparence »
L'heure n'est pas à la baisse des taux