Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 23.10.2011 10h17
Le président sud-africain critique l'assassinat de Kadhafi

Le président sud-africain Jacob Zuma a critiqué vendredi l'assassinat de l'ancien leader libyen Mouammar Kadhafi.

D'après la South Africain Press Association (SAPA), M. Zuma a déclaré à Pretoria que Kadhafi n'aurait pas dû être tué, et qu'il aurait dû être arrêté puis jugé par la Cour pénale internationale.

Lors d'une conférence de presse en présence du président de Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, M. Zuma a déclaré : « Je comprends que la Libye était en guerre. En temps de guerre, des gens meurent, des gens sont arrêtés ».

Cependant, il a fait savoir que l'Afrique du Sud s'attendait à voir Kadhafi se faire arrêter, compte-tenu du fait qu'il y avait un mandat d'arrêt émis contre lui.

Le président sud-africain a souligné qu'il était difficile actuellement d'émettre un jugement clair, car les informations sur la mort de Mouammar Kadhafi le 20 septembre se contredisent.

Le président de Guinée Equatoriale et de l'Union africaine (UA), M. Mbasogo, a déclaré quant à lui que l'UA avait mené différents efforts « pour convaincre le colonel Kadhafi de céder pacifiquement le pouvoir, mais il avait refusé ».

M. Zuma a effectué deux voyages en Libye en 2011 pour tenter de trouver une solution à la crise.

Source: xinhua

Commentaire
Les présidents africains sont laches! vive kadhadi. Si c"était un pays européens qui ...
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Wen Jiabao souligne l'importance du bien-être du peuple dans le contrôle macro-économique
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois
L'« époque de Kadhafi » est révolue en Libye
Dénigrer la Chine est une mauvaise façon de faire campagne