Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 28.10.2011 10h36
Naissance de l'Alliance des partis du centre au Maroc (PAPIER GENERAL)

Au Maroc, les législatives du 25 novembre et les échéances qui vont suivre constituent une phase politique décisive dans le processus de la mise en oeuvre des dispositions de la nouvelle Constitution adoptée par référendum depuis le 1er juillet dernier.

Dans ce cadre, les partis politiques marocains lancent des mécanismes de concertation en vue d'harmoniser leurs positions et leurs actions.

Dernier en date est la naissance d'une nouvelle alliance qui regroupe le Mouvement démocratique et social (MDS), le Parti Al Ahd Addimocrati et le Parti du renouveau et de l'équité. Cette nouvelle coalition politique baptisée "l'Alliance des partis du centre" au Maroc traduit "la volonté de ses composantes de mobiliser les citoyens pour réussir les grands chantiers de réformes lancés par le roi Mohammed VI, depuis le discours du 9 mars dernier et à travers les autres discours royaux, qui ont tous appelé à s'attacher à l'action politique noble et à accorder toute l'attention aux préoccupations légitimes et aux besoins élémentaires des citoyens», indique un communiqué des partis de l'alliance.

La création de cette entité politique intervient quelques jours seulement après l'annonce de la formation d'une grande coalition comptant huit partis marocains. Il s'agit du Rassemblement National des Indépendants (RNI), l'Union constitutionnelle (UC), le Mouvement populaire (MP), le Parti authenticité et modernité ( PAM), le Parti socialiste (PS), le Parti de la gauche verte (PGV), le Parti travailliste (PT) et le Parti de la Renaissance et de la Vertu (PRV).

Baptisée "Coalition pour la démocratie", cette alliance n'est dirigée contre aucune partie et ce rapprochement n'est en aucun cas instrumentalisé à des fins purement politiques, ont précisé des membres de cette alliance.

Le président du RNI a fait savoir que le but de cette coalition consiste en la "lutte contre tout ce qui est de nature à créer la suspicion" dans le pays. Selon la presse marocaine, "La coalition pour la démocratie", dont l'ambition serait d'isoler le Parti Justice et Développement (PJD) et réduire ses chances lors du prochain scrutin législatif, viserait à conforter les chances de Mezouar dans sa course à la primature.

Le RNI aurait formé ce front en guise de réponse au PJD, qui s' est récemment rapproché de l'Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), avec pour objectif "de poursuivre les réformes engagées, sans populisme aucun" d'après le secrétaire général d'un des partis de ce front, qui affirme qu'il ne s'agit nullement d' une alliance électorale. Le PJD donné gagnant par les sondages d' opinion inquiète cette coalition, dont l'objectif affiché serait de simplifier l'offre politique pour les électeurs marocains.

La création de cette alliance intervient quelques semaines après la réunion, en août dernier à Rabat, de cinq autres formations politiques marocaines, pour débattre des préalables au lancement d'initiatives collectives pour concrétiser leurs ambitions communes en termes de modernité, de démocratie et de justice sociale.

Il s'agit de l'Union socialiste des Forces populaires (USFP), du Parti du Progrès et du Socialisme (PPS), du Front des Forces Démocratiques (FFD), du Parti de la Gauche verte et du Parti socialiste. Ce dernier vient de rejoindre la coalition formée par le RNI.

Ces partis précisent que cette démarche tend à coordonner l'action commune en vue d'impulser le processus de réforme globale engagé par le Royaume, de contribuer à la mise en application des dispositions de la nouvelle Constitution et des réformes politiques, économiques et culturelles escomptées, en harmonie avec les revendications de la gauche marocaine et de l'ensemble des forces démocratiques du Maroc.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Le vaisseau spatial Shenzhou-8 a été transféré verticalement sur la rampe de lancement et sera lancé début novembre
Nouvelles principales du 27 octobre
Un hiver froid s'annonce t-il pour l'économie chinoise ?
Quand l'Occident tirera t-il enfin les leçons de l'histoire ?
La méthode statistique en application exagère sérieusement la balance favorable du commerce chinois