Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.11.2011 13h23
Maroc : 4.000 observateurs représentant 16 instances accrédités pour les législatives du 25 novembre (CNDH)

La Commission spéciale d'accréditation des observateurs des élections a accrédité 16 instances nationales et internationales ayant mandaté environ 4. 000 observateurs pour les élections législatives du 25 novembre, annonce dimanche le Conseil national des droits de l'Homme (CNDH) dans un communiqué.

La liste définitive des instances accréditées a été arrêtée au terme d'une réunion tenue vendredi dernier, indique le le communiqué.

La commission a accrédité les instances nationales suivantes: le tissu associatif d'observation des élections, le Conseil national des droits de l'Homme, le Centre des droits des gents, le Forum civil démocratique marocain, le Forum Alkarama pour les droits de l'Homme, l'Organisation marocaine des droits de l'Homme, l'Instance marocaine des droits de l'Homme- l'Alliance civique des jeunes pour la réforme, l'Association initiative urbaine ( programme participatif marocain), le Centre Chourouk pour la démocratie, l'information et les droits de l'Homme, la Fédération de la ligue démocratique des droits de la femme, l'Association créativité féminine et l'Association Touiza, section Ben Guerir.

Concernant les organisations non gouvernementales internationales, la commission a accrédité l'Institut national démocratique (National democratic institute), le Réseau des élections dans le monde arabe, l'organisation "Gender Concerns international" et le groupe de recherche internationale des études sur les espaces émergents et transrégionaux (The International Research Group for Transregional & Emerging Area Studies).

Présidée par le président du CNDH, la Commission spéciale d'accréditation des observateurs des élections est composée du secrétaire général du CNDH, de quatre membres représentant les autorités gouvernementales chargées de la Justice, de l'Intérieur, des Affaires étrangères et de la Communication et d'un représentant de la Délégation interministérielle aux droits de l'Homme.

Elle comprend aussi un représentant de l'Instance nationale de la probité, de la prévention et de la lutte contre la corruption ainsi que de cinq représentants des associations de la société civile représentée au sein du Conseil national des droits de l'homme.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : des résultats positifs et équilibrés obtenus lors du 6e sommet du G20 (porte-parole)
Qu'est ce que les études à l'étranger apportent à la Chine ?
Il est inadmissible que l'aviation civile refuse l'accès aux handicapés sous le prétexte de l'aversion qu'ils inspirent aux autres passagers
Il faut faire tomber les barrières pour renforcer la confiance entre la Chine et le Japon