Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 12.11.2011 10h15
La Chine appelle à un regard impartial sur la coopération sino-africaine

De hauts fonctionnaires chinois ont appelé vendredi les critiques à regarder les relations économiques entre la Chine et l'Afrique d'une façon objective, plutôt que de "politiser" la coopération sur la base de rumeurs sans fondement et de conjectures.

"La Chine, qui poursuit une voie de développement pacifique, ne reproduira jamais ce que les colonisateurs occidentaux ont fait en Afrique", a annoncé Lu Shaye, directeur général du département des Affaires d'Afrique du ministère chinois des Affaires étrangères, lors de la deuxième table ronde sur la coopération sino-africaine tenue à Wanning dans la province de Hainan (sud).

M.Lu considère la coopération entre la Chine et l'Afrique comme un "choix stratégique" pris par les deux parties, favorisant l'élévation des pays en développement comme un tout, et poussant le monde à se développer dans un sens "plus équilibré et raisonnable".

En tant que pays parmi tant d'autres ayant des relations avec l'Afrique, la Chine a l'esprit ouvert pour considérer la coopération avec les pays africains et leurs autres partenaires, a indiqué M. Lu.

Liu Guijin, envoyé spécial de la Chine pour les affaires d'Afrique, a reconnu que les ressources naturelles représentaient une partie importante des importations chinoises en provenance du continent africain, raison pour laquelle certains hommes politiques occidentaux versent dans la critique contre le gouvernement et les entreprises de la Chine.

"La racine de cette critique se trouve dans la structure commerciale imparfaite entre la Chine et l'Afrique, qui a longtemps existé", a rappelé M. Liu, ancien ambassadeur de la Chine au Zimbabwe et en Afrique du Sud, ajoutant que le problème ne peut pas être résolu "en une nuit", et que la Chine et les pays africains doivent s'efforcer conjointement de résoudre ce problème.

"Les pays africains doivent avant tout, diversifier leur propre structure économique et leurs produits afin d'améliorer la structure commerciale entre la Chine et l'Afrique", a indiqué M. Liu.

En réalité, le commerce africain avec d'autres pays, tels que les Etats-Unis, le Japon, la Grande-Bretagne et la France, se caractérise également par le même problème, a affirmé l'envoyé spécial chinois.

Selon M. Liu, la Chine est en train de construire six zones de coopération économique et commerciale dans cinq pays africains afin d'améliorer les infrastructures locales et l'environnement de l'investissement de ces derniers.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 11 novembre
Départ du président chinois pour le sommet de l'APEC
La Chine est dans l'embarras face à la crise de la dette qui frappe l'Europe
Réduit à la dernière extrémité, la clique du dalai lama incite à la « suicide par le feu »
La croissance stable de l'économie chinoise constitue un événement de portée mondiale