Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 17.11.2011 10h47
Côte d'Ivoire/Burkina Faso : vers la tenue d'un conseil des ministres conjoint à Ouagadougou

Le porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné a annoncé mercredi à Abidjan la tenue d'un conseil des ministres conjoint des équipes gouvernementales de la Côte d'Ivoire et du Burkina Faso le 18 novembre prochain à Ouagadougou.

Selon M. Koné qui intervenait à l'issue d'un conseil des ministres, le conseil sera précédé d'une rencontre des chefs d'Etat et de gouvernement et d'une réunion des experts des deux pays.

A en croire celui-ci, le conseil des ministres conjoints portera sur les sujets liés à la diplomatie, à l'intégration, à la sécurité, aux infrastructures, à l'agriculture, aux télécommunications, a-t-il précisé, ajoutant que les domaines de la culture, de l'économie, du tourisme et de la fluidité routière sont également concernés.

"Il s'agira d'échanges importants entre les deux gouvernements sur des aspects concernant la vie de nos deux pays", a noté Bruno Koné, relevant la proximité des liens entre la Côte d'Ivoire et le Burkina Faso.

La Côte d'Ivoire et le Burkina Faso constituent deux pays dont les liens "historiques" datent de plusieurs décennies.

L'on assiste à un réchauffement des relations entre les deux pays après que la crise militaro-politique ivoirienne de 2002 eut créé des frictions entre le gouvernement burkinabé et le gouvernement ivoirien que dirigeait alors l'ex-président Laurent Gbagbo.

A maintes occasions, les nouvelles autorités ivoiriennes ont exprimé leur engagement à renforcer la coopération sous-régionale.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chen Quanguo élu secrétaire du Comité du PCC pour le Tibet
Nouvelles principales du 16 novembre
Les objectifs trans-Pacifique des Etats-Unis
Pourquoi les marques internationales adoptent-elles en Chine une attitude « à double critère »
Faut-il vraiment limiter les émissions de divertissement à la télévision ?