Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 25.11.2011 10h59
La Gambie rejette les allégations de la CEDEAO sur les conditions de la présidentielle

La Commission électorale indépendante (CEI) de Gambie a rejeté jeudi les allégations de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), selon lesquelles l'élection présidentielle gambienne ne réunissait pas les conditions d'une élection libre et transparente.

Dans un communiqué rendu public mercredi, la CEDEAO a déclaré qu'elle n'enverrait pas d'observateurs pour superviser le scrutin présidentiel du 24 novembre en Gambie, étant donné que les "conditions minimales" pour l'organisation d'une élection libre et équitable n'étaient pas remplies.

Le président de la CEI, Alhagie Moustapha Carayol, a qualifié le communiqué de la CEDEAO de "fausses allégations".

"La Gambie possède depuis longtemps la maturité politique nécessaire à l'organisation d'élections équitables, qu'il s'agisse du processus d'enregistrement des électeurs, de la campagne électorale ou de la tenue du scrutin lui-même", a-t-il souligné.

"La CEDEAO a prétendu qu'elle n'enverrait pas d'observateurs en Gambie en raison de manquements aux normes élémentaires de l'élection, mais elle a en même temps critiqué le gouvernement pour la participation de fonctionnaires et d'officiers de l'armée dans l'organisation de la campagne électorale", a-t-il ajouté.

D'après le communiqué de la CEDEAO, "les conditions qui prévalent dans le pays ne rencontrent pas les normes électorales minimales stipulées dans le Protocole sur la Démocratie et la Bonne gouvernance".

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Signature de 14 accords de coopération entre la Chine et le Turkménistan
Nouvelles principales du 24 novembre
La liste des écrivains riches ne cache pas la vie modeste d'écrivains en Chine
La Chine et les Etats-Unis assument la responsabilité du redressement économique mondial
Les Américains d'origine chinoise qui désirent faire une carrière politique doivent commencer à partir de « grass roots »