Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 07.12.2011 08h30
Accord sur les frontières maritimes entre le Mozambique, la Tanzanie et les Comores

Le Mozambique, la Tanzanie et les Comores ont signé quatre accords relatifs à la délimitation de leurs frontières maritimes.

Les accords ont été signés lundi par le ministre mozambicain des Affaires étrangères Oldemiro Baloi, la ministre tanzanienne de l'Habitat, du Logement et des Affaires urbaines Anna Tibaijuka, et le ministre comorien des Postes, des Transports et du Tourisme Rastami Mouhidine.

Le ministre mozambicain a rappelé lors d'une conférence de presse tenue à l'issue de la cérémonie de signature que le processus de délimitation des frontières avait débuté en 1985, mais qu'il n'avait jamais vraiment abouti pour des raisons de nature financière, technique et conceptuelle.

"La délimination devait se faire sur la base d'un consensus, et en conformité avec le droit international. Les accords que nous venons de signer sont inspirés de la Convention des Nations Unies sur le droit de la Mer de 1982", a ajouté le ministre mozambicain.

Les trois ministres ont tous affirmé que la délimitation des frontières maritimes n'avait rien à voir avec la récente découverte d'hydrocarbures au Mozambique.

Pour sa part, le président mozambicain Armando Guebuza, qui a assisté à la cérémonie de signature, a déclaré que cette délimitation allait dans le sens des objectifs de l'Union africaine, qui a toujours préconisé une délimitation claire des frontières terrestres et maritimes en tant qu'elle est une garantie de stabilité et de paix entre les pays et les peuples africains.

Le président comorien Ikililou Dhoinine et le Premier ministre tanzanien Mizengo Pinda étaient également présents à la cérémonie de signature.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Chine : nouveau record du nombre de dépôts de brevets
Nouvelles principales du 6 décembre
Il nous faut observer avec sang-froid l'escalade du tapage anti-chinois déclenché par Washington
La Chine se tourne aussi maintenant vers la fabrication de vin à Bordeaux...
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre