Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>AfriqueMise à jour 15.12.2011 10h54
Le président ougandais appelle la Russie à réaffirmer son intérêt pour l'Afrique

Le président ougandais Yoweri Museveni a appelé mercredi la Russie à réaffirmer son intérêt pour l'Afrique, estimant que ce continent avait un grand potentiel pour stabiliser le monde.

M. Museveni a tenu ces propos lors d'une rencontre avec le vice- ministre russe des Affaires étrangères en charge des Affaires d' Afrique et du Moyen-Orient, Mikhaïl Bogdanov, indique un communiqué du Palais d'État publié à Kampala.

La Russie devrait prendre intérêt aux affaires du continent comme elle l'a fait par le passé, a déclaré le dirigeant ougandais.

M. Bogdanov, actuellement en visite en Ouganda où il assiste à une réunion des ambassadeurs russes en Afrique de l'est, a félicité M. Museveni pour son soutien au maintien de la paix non seulement en Ouganda mais dans l'ensemble de la région.

L'Ougada fournit la plus grande partie des forces de maintien de la paix de l'Union africaine dans la Somalie volatile.

Cette visite de M. Bodganov en Ouganda survient dans la foulée d'autres visites de hauts responsables gouvernementaux de France et de Chine.

Le ministre français à la coopération Henri de Raincourt, qui était en Ouganda la semaine dernière, a qualifié ce pays d'Afrique de l'Est de partenaire stratégique dans la région des Grands Lacs.

Précédemment, M. Museveni a rencontré le ministre chinois de la Défense Liang Guanglie, en visite, déclarant que son pays souhaitait collaborer avec la Chine pour promouvoir la paix et la stabilité et bâtir un monde harmonieux.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Un haut responsable chinois s'engage à renforcer la coopération judiciaire avec la Russie
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis
Au sujet de l'immolation par le feu de plusieurs jeunes moines des régions tibétaines du Sichuan